GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Japon: amplification sans précédent des mesures d'assouplissement monétaire

    media

    La Banque du Japon (BoJ), sous l'impulsion de son nouveau gouverneur qui présidait sa première réunion mensuelle, surprend les marchés en annonçant, ce 4 avril, une amplification sans précédent des mesures d'assouplissement monétaire destinées à sortir la troisième économie du monde de la spirale de la déflation. Et à atteindre, d'ici deux ans, un objectif d'inflation de 2%. Les marches saluent l'ampleur des mesures adoptées: la bourse de Tokyo clôture en forte hausse et le yen est en nette baisse.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Le nouveau gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, ouvre sa campagne destinée à mettre fin à quinze ans de baisse généralisée des prix en doublant le montant mensuel des obligations d’Etat à long terme figurant à son bilan.

    Et cela dans le but d’atteindre d’ici deux ans l’objectif de 2% d’inflation fixé par le Premier ministre, Shinzo Abe. La Banque du Japon (BoJ) va acquérir des titres à plus long terme, sept ans contre trois aujourd’hui, et augmenter sa part d’actifs plus risqués, fonds côtés en bourse, immobilier, etc.

    Haruhiko Kuroda se montre aussi audacieux dans sa politique d’assouplissement monétaire que Ben Bernanke, le président de la Banque centrale américaine. Il va au-delà de ce qu’espéraient les marchés. La Bourse de Tokyo atteint son plus haut niveau en quatre ans et demi ; elle a gagné 46% depuis la mi-octobre. Et le yen a perdu plus de 20% de sa valeur, favorisant les exportations.

    Mais l’ampleur de la tâche pour sortir le Japon de sa déflation est colossale. Pour le quatrième mois d’affilée les prises à la consommation ont encore reculé. Haruhiko Kuroda et Shinzo Abe, s’ils réalisent les réformes de structure promises, peuvent gagner leur pari.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.