GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: Pyongyang agite de nouveau le spectre d’une guerre nucléaire

    media Des missiles Musudan lors d’un défilé à Pyongyang. La Corée du Nord a transporté en début de semaine, deux de ces missiles vers la côte est. AFP PHOTO / FILES / Ed Jones

    Le régime nord-coréen a menacé une nouvelle fois, ce mardi 9 avril, ses voisins de frappes nucléaires et appelle les étrangers résidant dans le sud de la péninsule à quitter les lieux. Pure provocation ou réel avertissement ? La question reste entière en cette semaine à haut risque, qui s'achèvera par l'anniversaire de Kim II-sung, premier dirigeant de la Corée du Nord et fondateur de la dynastie au pouvoir.

    A chaque jour sa menace. Ce mardi, Pyongyang exhorte « toutes les organisations étrangères, les entreprises et les touristes en Corée du Sud à mettre au point des mesures d'évacuation ». La raison invoquée : l’imminence d’une guerre thermonucléaire. Le régime avait lancé le même appel aux diplomates en poste dans sa capitale la semaine dernière, ajoutant qu'il ne pourrait plus assurer leur sécurité après le 10 avril.

    Un avertissement qui n'a pas été suivi d'effets, aucune des missions diplomatiques n'a évacué Pyongyang, probablement dans un souci d'apaisement. Mais sur le terrain, le régime de Kim Jong-un a positionné deux missiles de moyenne portée sur sa côte est. Ces derniers sont capables d'atteindre la Corée du Sud, le Japon ainsi que l'île de Guam dans le Pacifique où se trouve une base américaine.

    Par mesure de précaution, Tokyo a déployé avant l'aube, dans le cœur de la capitale nipponne, des missiles Patriot en mesure d'intercepter d'éventuels missiles en provenance de Corée du Nord. Jusqu'ici, les Sud-Coréens et les habitants de Guam ont gardé leur calme, reste à savoir s'il y aura réellement passage à l'acte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.