GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les voyagistes suspendent l’envoi de groupes de touristes chinois en Corée du Nord

    media Deux touristes près de la zone démilitarisée séparant les deux Corées à Paju, au nord de Séoul. REUTERS/Kim Hong-Ji

    A l'approche de l'anniversaire de la naissance du fondateur de la Corée du Nord, le 15 avril, et alors que le régime de Pyongyang fait planer la menace nucléaire, la tension monte. La Corée du Sud et les Etats-Unis ont relevé, mercredi 10 avril, le niveau d'alerte. Et dans ce contexte, en Chine, les tour-operateurs ont décidé de suspendre leurs voyages de groupe en Corée du Nord.

    Avec notre envoyé spécial à Busan, Stéphane Lagarde

    Les sources sont parfois contradictoires quant à l’origine de la décision, mais une chose est sûre : depuis, hier mercredi, les touristes chinois ne vont plus en Corée du Nord. C’est le cas notamment à Dandong, ville frontalière du nord-est de la Chine. Les quatre agences de tourisme contactées ont toutes confirmé avoir interrompu leurs visites chez le voisin nord-coréen.

    « Le bureau du tourisme de Dandong nous a appelés hier soir à 20 h 30 pour nous demander de suspendre nos programmes, indique ainsi l’agence de la jeunesse de Chine ».

    « La situation est très tendue »

    Même chose pour l’agence Zhonghang basée également à Dandong : « Nous n’envoyons plus les groupes en Corée du Nord car la situation est très tendue, explique l’un des personnels de l’agence. Nous le faisons pour la sécurité de nos clients, nous ne savons pas encore quand ces voyages pourront reprendre ».

    Le « pont de la Liberté » sur le fleuve Yalu a été fermé aux groupes de touristes. Marquant la frontière sino-nord-coréenne à Dandong, c'est l’un des principaux points de passage pour les groupes chinois qui souhaitent se rendre dans le pays des Kim par la route ou le train.

    Selon un responsable d’un tour-operateur joint hier par l’Agence France-Presse, cette décision aurait été prise par les autorités nord-coréennes. Visiblement elle ne s’applique pas aux touristes étrangers. « Nous avons actuellement quatorze clients en Corée du Nord, indiquait mercredi soir le groupe Koryo Tours sur Twitter. Trois autres groupes partiront samedi pour les célébrations de l’anniversaire de Kim Il-sung à Pyongyang ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.