GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Chine, eldorado de l’automobile mondiale

    media Ouverture ce dimanche 21 avril 2013 du 15e salon international de l’automobile à Shanghai, Chine. REUTERS/Aly Song

    C’est avec le sourire que les constructeurs automobiles se retrouvent à partir de ce dimanche 21 avril 2013 en Chine, lors du salon de Shanghai. En effet, le pays est porteur de promesses pour le secteur qui subit une crise en Europe et ne fait plus recette aux Etats-Unis. La Chine est devenue le premier marché mondial et ce rendez-vous est aujourd’hui incontournable.

    Près de 800 000 visiteurs sont attendus dans les allées du salon de l’automobile de Shanghai durant toute la semaine. En quelques années, ce rendez-vous est devenu la vitrine du secteur automobile mondial. Il faut dire que la Chine est clairement un pays d’avenir pour les constructeurs qui présenteront pendant ces huit jours près de 1 300 modèles de véhicules.

    Depuis 2009, la Chine est devenue le premier marché automobile du monde, passant devant les Etats-Unis. Pour l’année 2012, près de 19 millions de véhicules ont été vendus soit une croissance de près de 8%. De quoi redonner le sourire aux constructeurs européens notamment qui doivent faire face à une crise sur le continent. C’est le cas, par exemple, du Français PSA dont les ventes en Chine ont dépassé celles en France pour le début de l’année 2013.

    L’intérieur du pays : le marché à conquérir

    C'est le secteur du luxe qui est porteur en Chine.
    Quelle place pour les automobiles françaises en Chine? 11/10/2013 - par Delphine Sureau Écouter

    Le véritable atout de ce marché dynamique est sans conteste l’intérieur du pays. Si la circulation est déjà saturée dans les grandes mégalopoles côtières, il reste au centre de la Chine d’importantes zones urbaines où le taux d’équipement reste faible. On y trouve moins de 40 voitures pour 1 000 habitants. C’est ce nouveau débouché que les constructeurs ne veulent pas rater. Pour cela, ils développent leur réseau de concessionnaires à travers toute la Chine mais surtout, ils travaillent sur des modèles spécifiques.

    Les goûts des consommateurs chinois sont étudiés attentivement par le secteur automobile. Et les modèles qui ont la cote en ce moment sont les 4X4, SUV et autres crossover dont les ventes ont augmenté de plus de 40% pour le premier trimestre 2013. Jeep, notamment, a vu ses ventes exploser avec une croissance de 102% pour 2012 et la marque devrait bientôt implanter une usine dans le pays.

    « Pour connaitre le succès, il faut produire en Chine ». C’est le nouvel adage du patron de Jeep justement, Mike Manley, présent à Shanghai sur le salon. Et pour y parvenir, Jeep a dû s’associer avec une entreprise locale, Guangzhou Automotive Corporation. En effet, pour produire dans le pays, les constructeurs étrangers doivent désormais s’allier à des partenaires chinois dans le but de développer des marques 100% locales.

    Miser sur les véhicules propres

    Les autorités chinoises sont très impliquées dans ce secteur où elles aimeraient développer l’implantation des véhicules propres. Pour l’instant, le marché des voitures électriques et hybrides ne décolle pas, avec moins de 0,1% des parts malgré une politique incitative auprès des consommateurs avec d’importantes subventions. Devant cet échec, les pouvoirs publics comptent désormais sur les constructeurs, les incitant à produire pour le public chinois des modèles moins polluants.

    C’est ainsi que BMW annonce le lancement d’une nouvelle marque avec son partenaire local Brilliance. Une filiale qui se destine au haut de gamme écologique et dont la production devrait être lancée en 2014. C'est aussi sur ce créneau que mise Nissan, qui présente déjà avec sa marque chinoise Venucia une voiture 100% électrique, la E30. Autant de nouveautés forcément présentes sur ce salon de Shanghai, ce qui devrait ravir les amateurs d’automobile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.