Japon: le gouvernement veut mettre les femmes au travail! - Asie-Pacifique - RFI

 

  1. 22:30 TU Sessions d'information
  2. 23:00 TU Journal
  3. 23:10 TU Accents d'Europe
  4. 23:30 TU Journal
  5. 23:33 TU Danse des mots
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Accents d'Europe
  9. 23:30 TU Journal
  1. 22:30 TU Sessions d'information
  2. 23:00 TU Journal
  3. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  4. 23:30 TU Journal
Urgent

■ Edition spéciale sur les antennes de RFI vendredi 31 octobre entre 6h30 TU et 8h TU.
■ Le vote sur l'article 37 de la Constitution a été annulé.
■ L’aéroport de Ouagadougou est fermé. Tous les vols au départ ou à l’arrivée de la capitale bukinabè sont suspendus.
■ L'armée a annoncé la dissolution de l'Assemblée, l'instauration d'un couvre-feu et la mise en place d'une équipe de transition à la tête du pays.
■ Malgré les demandes pressantes de la rue, Blaise Compaoré assure qu'il ira jusqu'au bout de son mandat mais appelle à la formation d'un gouvernement de transition. Il suspend l'état de siège dans le pays.
■ Numéro burkinabè spécial pour les ressortissants français : 50.49.66.20.

fermer

Asie-Pacifique

Droits des femmes Emploi et Travail Japon Questions sociales

Japon: le gouvernement veut mettre les femmes au travail!

media

Le Premier ministre japonais veut voir davantage de femmes au travail. D'ici 2020, Shinzo Abe souhaite qu'elles occupent 30% des postes d'encadrement contre 12% aujourd'hui. Pour inciter les Japonaises à mener une vie professionnelle, le chef du gouvernement veut résoudre le problème des crèches, pas assez nombreuses au Japon.

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Les Japonaises constituent un formidable réservoir de talents, pourtant peu utilisé dans le pays. La plupart interrompent leur carrière professionnelle au premier enfant.

L’une des raisons souvent invoquée est le manque de crèches. La plupart des Japonaises retardent l’âge du mariage et font de moins en moins d’enfants.

Le Premier ministre Shinzo Abe veut que les entreprises accordent un congé parental de trois ans pour les femmes comme pour les hommes, au lieu d’un an actuellement, avec la garantie de retrouver leur emploi.

Shinzo Abe ajoute que les femmes constituent le cœur de sa stratégie de croissance. Le Fonds monétaire international (FMI) pense, lui aussi, que la clé du redressement économique du Japon réside dans un plus haut niveau d’activité des femmes.

Le FMI note que le taux des naissances est plus élevé dans les pays où les femmes travaillent plus, à condition de bénéficier de garderies d’enfants. Encore faut-il persuader les Japonaises à être plus ambitieuses et à faire carrière.

De tous les pays industrialisés, le Japon et la Corée du Sud sont ceux où la part des femmes dans les fonctions de direction reste la plus faible. A noter : si Shinzo Abe veut plus de Japonaises au travail, c’est avant tout pour éviter d’ouvrir le pays à l’immigration.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.