GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les Singapouriens se mobilisent pour la communauté gay

    media

    Ils ont essuyé un premier revers mais n'abandonnent pas la partie. Deux Singapouriens homosexuels n'ont pas obtenu en février, de la Haute cour de justice, d'abroger la loi qui qualifie tout acte sexuel entre deux hommes de délit. Mais ils ont décidé de faire appel et ont demandé aux Singapouriens un soutien financier. Demande entendue au-delà de leurs espérances : en 18 heures, ils avaient déjà récolté sur internet, via la plateforme Indiegogo, plus de 38 000 euros et l'engouement des Singapouriens ne s'est depuis pas démenti.

    Gary Lim et Kenneth Chee, en décidant de poursuivre en justice la République de Singapour, avaient de fait exposé leur homosexualité au public, ce qui est encore extrêmement rare, à cause, justement, de cette fameuse loi qu’ils essaient de faire rayer de la Constitution.

    L’article 377A qualifie en effet toute relation sexuelle entre deux hommes, même dans le cadre privé, de délit, punissable d’une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison. C’est une loi héritée du temps des colonies britanniques, et même si dans les faits, celle-ci est très peu appliquée, la communauté gay de Singapour la voit un peu comme une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes. Et comme l’explique Kenneth Chee, dans la vidéo qu’il a postée sur IndieGogo, ils trouvent de toute façon cette loi dépassée : « Singapour est un pays si développé et il maintient une loi si archaïque ! Cette loi désigne toutes les personnes homosexuelles comme des criminels. Ce n’est pas juste, et je pense qu’il est temps qu’ils abrogent cette loi ».

    Le juge ne leur a finalement pas donné raison, arguant que la société était très traditionnelle, et que la décision de normaliser l’homosexualité finalement, viendrait du monde politique quand il estimera qu’il est temps. Cela avait été une vraie déception à Singapour.

    La vidéo fait un carton

    Gary Lim et Kenneth Chee avaient été très discrets jusqu’à maintenant. En décidant de faire appel, ils n’ont plus rien à perdre : ils ont décidé de mettre en avant leur couple dans ce film de 7 minutes sur IndieGogo. Et ça a fait un carton ! La somme qu’ils visaient - 50 000 dollars - a été récoltée en 18 heures seulement, et on en est maintenant à 91 446 dollars !

    Cette levée de fonds virtuelle se veut presqu’un témoignage d'un vrai changement de société.  La vidéo qu’ils ont mise en ligne montre finalement la normalité de leur vie de couple : on les voit dans leur jardin, faire les courses, et ils racontent la façon dont petit à petit, ils ont réussi à concilier leur homosexualité dans une société qu'on suppose encore très traditionnelle.

    « Je ne l’ai jamais dit à mes parents, simplement dit à mes frères et sœurs. Mais après 15 ans, c’est difficile de l’ignorer, il est toujours là avec moi, c’est toujours la même personne. Depuis quelques années, ma maman a commencé à inviter Kenneth pour les dîners en famille. Elle dira juste « oh, demande à Kenneth de venir avec toi ! », explique Gary Lim.

    Mais on peut se demander aussi si cette société est si traditionnelle que cela ! 91 446 dollars en une semaine, c’est une belle somme, et un internaute explique que la « pink money » - l’argent gay - existe bel et bien ici. Autre signe, et toujours en ligne, le premier magazine pour les gays d’Asie, Element, a été conçu et lancé à Singapour. Il n’est pour l’instant que disponible dans sa version électronique. Ce sont pourtant toutes ces petites étapes qui feront comprendre aux politiques que la société change bien petit à petit.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.