GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 25 Janvier
Samedi 26 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Bangladesh: un nouvel incendie dans une usine textile fait huit morts

    media

    Au moins huit personnes ont péri ce jeudi 9 mai dans l'incendie d'une usine textile à Dacca, la capitale du Bangladesh, deux semaines après l'effondrement d'un immeuble abritant des ateliers de confection qui a fait plus de neuf cents morts. Ce nouveau drame illustre l'absence de normes de sécurité dans ce secteur clé, et la responsabilité des grandes marques de textiles occidentales.

    L'incendie s'est déclaré dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 mai 2013, au troisième niveau d'un immeuble de onze étages situé dans le quartier de Darussalam, à Dacca. Parmi les huit victimes, mortes par asphyxie, se trouvent le propriétaire de l'usine, quatre employés, un officier et un agent de police, les ouvriers étant rentrés chez eux.

    Le gouvernement bangladais avait annoncé la fermeture de dix-huit usines de confection, mais six ont été autorisées à rouvrir. Le Bangladesh est le deuxième exportateur au monde de vêtements, ce secteur clé représente environ 80% des exportations du pays, soit environ vingt-deux milliards d'euros par an, alors que les quatre millions d'ouvriers du secteur sont très mal payés.

    Transparence

    Le gouvernement de Dacca a appelé l'Union européenne à ne pas prendre de mesures restrictives contre son activité textile, mais les lignes commencent à bouger en Europe. La chancelière allemande Angela Merkel a demandé la semaine dernière davantage de transparence dans la production et l'importation de produits textiles.

    Il y a deux jours, en Espagne, des syndicalistes ont manifesté devant un magasin Mango. La marque a reconnu avoir passé commande pour des « échantillons » auprès de Rana Plaza, l'immeuble qui s'est effondré il y a deux semaines, faisant, selon le dernier bilan, 912 morts.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.