GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Kirghizstan: vives tensions autour de la mine de Kumtor

    media Vue de la mine de Kumtor, Kirghizstan. AFP PHOTO/VYACHESLAV OSELEDKO

    L’état d’urgence a été décrété, ce vendredi 31 mai 2013, autour de la mine d’or de Kumtor, au Kirghizstan. Une mine exploitée depuis 1997 par le groupe canadien Centerra Gold. La population demande la nationalisation de cette mine, située à 4 000 mètres d’altitude, et qui représente environ la moitié des exportations du pays. Cela fait des mois qu’ils expriment cette revendication et la tension n’a cessé de monter ces derniers jours. Une situation qui inquiète tant cette petite république montagneuse d’Asie centrale est instable depuis 2005, qu’il s’agisse du renversement des présidents Akaïev ou Bakiev, respectivement en 2005 et 2010, ou de pogroms du sud du pays il y a presque trois ans.

    Avec notre correspondant à Tbilissi, Régis Genté

    La route d’accès à Kumtor et l’électricité ont été coupées, les habitants des alentours de la mine d’or sont de plus en plus déterminés. La situation s’est sérieusement dégradée jeudi, où près de 100 personnes ont été interpelées. Ce vendredi, 72 autres ont été arrêtées après que la foule a été dispersée avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. Mais sous couvert de dénonciation de dommages causés à l’écosystème, c’est bien d’argent dont il est question.

    La population kirghize, très pauvre, veut que soit nationalisé le fleuron de son économie, qui a produit 270 tonnes d’or depuis 1997. Le climat a toujours été mauvais autour de Kumtor. En effet, les soupçons d’accords corrompus entre l’exploitant canadien, Centerra Gold, et les divers gouvernements kirghizes empoisonnent la vie politique nationale.

    En 2005 et 2010, les Kirghizes ont renversé leur président, toujours sur fond de corruption, au sujet de Kumtor entre autres. Depuis, il n’est guère de groupes politiques, lorsqu’ils sont en mal de soutien populaire, sans oublier gouvernement lui-même, qui ne se fasse pas un jour ou l’autre l’avocat de la nationalisation de la mine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.