GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un Palestinien tué par des tirs israéliens le long de la frontière avec Gaza (ministère)
    Asie-Pacifique

    Un site internet propose d'élargir l'offre cinématographique en Inde

    media Le site indien Pocket films offre déjà un large choix de courts métrages et documentaires. ©Pocketfilms.in

    L'Inde a beau être le plus grand producteur de films au monde, la diversité des choix est assez réduite. Tout est écrasé par l'énorme industrie de Bollywood. Et c'est pour remédier à cela qu'un site est en train d'émerger sur Internet. Il offrira une plateforme de diffusion aux films indépendants qui ne trouvent pas de places dans les cinémas du pays.

    Gandu est un film indien sorti en 2010. Et à l'image d'un Trainspotting indien, il décrit précisément et sans pudeur la vie d'un jeune garçon de Calcutta, ses premières expériences sexuelles, ses chansons de rap aux paroles crues, et son affection pour la drogue. Autant de raisons qui ont fait que ce long métrage n'avait aucune chance d'être diffusé sur les écrans indiens, car la censure est ici très sévère envers toutes les scènes érotiques ou les paroles vulgaires.

    Gandu, comme beaucoup de films de cette verve, a été primé dans plusieurs festivals à l'étranger, comme New York ou Berlin, mais en Inde, ce sont des copies piratées qui s'échangent maintenant par clés USB passées sous le manteau. Et c'est ce que veut changer maintenant son réalisateur, répondant au nom de « Q », et qui est à l'origine de cette nouvelle initiative sur Internet.

    Contourner la censure

    L'idée est justement de trouver un moyen commercial et légal de contourner cette censure, et c'est ce que permet Internet, qui est bien moins réglementé que la diffusion dans les salles obscures. Sur la Toile, la censure se fait en quelque sorte a posteriori, et seulement si quelqu'un se plaint d'un contenu en particulier. Ce réalisateur s'est ainsi associé avec une plateforme qui diffuse déjà des documentaires et des courts métrages sur Internet, qui s'appelle Pocket Films.

    Il va à présent leur proposer la diffusion de nombreux films indiens indépendants qui, soit ont été censurés avant leur sortie en salle, soit n'ont tout simplement pas eu les moyens d'être diffusés, et ont été écrasés par l'énorme machine commerciale de Bollywood. L'objectif est donc d'abord d'offrir une vraie visibilité à cette production indienne indépendante, mais aussi des revenus, car ce site possède un système de visionnage payant.

    A terme, le site pourrait même s'ouvrir à des films étrangers. C'est un objectif central que de montrer au public indien le cinéma indépendant étranger. Encore une fois, Bollywood est tellement prolifique que très peu de films étrangers arrivent à s'imposer sur les écrans indiens, en dehors des James Bond ou des Mission Impossible. Le site Pocket Films pourrait donc créer cette passerelle et accueillir les films indépendants américains, philippins, japonais ou africains. Le réalisateur « Q » était justement au marché du film de Cannes, il y a 10 jours, pour négocier les droits de diffusion de ces films avec des distributeurs étrangers. On peut déjà trouver de nombreux courts métrages et documentaires indiens indépendant sur ce site internet. 

    Visionnez la bande annonce du film Gandu



     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.