GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Fukushima: des taux très élevés de radioactivité relevés dans les eaux souterraines de la centrale

    media Un ouvrier à côté des réservoirs d'eau de la centrale de Fukushima, le 12 juin 2013. REUTERS/Noboru Hashimoto/Pool/Files

    Du strontium 90 et du tritium, des substances très radioactives ont été découvertes dans les eaux souterraines au pied des réacteurs de la centrale de Fukushima. Ces éléments radioactifs très dangereux sont détectés dans l'eau utilisée pour refroidir les réacteurs au moment où Tepco, l'opérateur de la centrale, cherche à obtenir du gouvernement l'autorisation de déverser dans l'océan Pacifique de l'eau contaminée faiblement radioactive faute de place pour continuer à la stocker.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Le strontium 90 découvert dans les eaux souterraines de la centrale de Fukushima, est un dérivé de la fusion de l’uranium et du plutonium dans les réacteurs nucléaires, mais aussi les armes atomiques.

    Le taux de strontium mesuré sur le réacteur numéro 2 a été multiplié par 100 ces six derniers mois. Tepco, l’opérateur, assure que les eaux souterraines contaminées au strontium ne se sont pas déversées dans l’océan Pacifique pourtant très proche des réacteurs.

    Chaque jour, le refroidissement des réacteurs produit 400 tonnes d’eau hautement contaminée. Une partie fuit des réacteurs creusés dans le sol. Tepco n’a plus assez de citernes ni de place sur le site pour stocker l’eau contaminée. Plus de 300 000 tonnes d’eau y sont déjà stockées.

    En septembre, Tepco espère pouvoir purifier 250 tonnes d’eau par jour avant de la relâcher dans l’océan Pacifique. Mais les pêcheurs s’opposent à tout déversement dans l’océan.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.