GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Philippines: cinq tonnes de défense d’éléphants réduites en débris

    media Les défenses d’éléphants exposées avant leur destruction à Quezon, le 21 juin 2013. Dondi Tawatao/Getty Images)

    Les autorités philippines ont détruit cinq tonnes d’ivoire ce vendredi 21 juin lors d’une cérémonie publique à Manille. Le gouvernement entend ainsi manifester son opposition à la contrebande d’ivoire qui a pris une grande ampleur ces dernières années dans ce pays. Les Philippines sont ainsi le premier pays consommateur d’ivoire à détruire volontairement une partie de ses stocks.

    Avec notre correspondnat à Manille, Gabriel Kahn

    Les défenses d’éléphants ont été broyées par centaines sous des rouleaux compresseurs ce vendredi matin à Manille. Les débris seront mélangés à du ciment pour créer une structure destinée à être un mémorial pour les éléphants qui ont été massacrés pour leur ivoire. Selon la directrice du Bureau de la faune et de la flore, Theresa Mundita Lim, « cette action vise à montrer que les Philippines sont contre le commerce illégal de l'ivoire et le massacre impitoyable des éléphants ».

    Les défenses détruites ce matin représentent seulement une partie des quelque treize tonnes de défenses d'éléphants importées de Tanzanie, saisies depuis 2005 et conservées dans un coffre de gouvernement. Une centaine de personnes s’étaient déplacées pour assister à cet événement symbolique. Mais les défenseurs des animaux doutent que ce geste mette fin à la contrebande.

    Aux Philippines, l’ivoire se vend à environ 2 000 dollars par kilo au marché noir. Il est notamment vendu discrètement dans plusieurs boutiques d’artisanat religieux. Les Philippins sont particulièrement friands de sculptures de Jésus ou de la Vierge. La majeure partie de l’ivoire qui arrive en contrebande aux Philippines est réexportée vers d’autres pays de la région, notamment en Chine et en Thaïlande.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.