GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les grands patrons chinois reçus à Paris comme des chefs d’Etat

    media

    C'est un accueil assez inhabituel qui sera réservé à une délégation d'une cinquantaine d'hommes d'affaires chinois, ce mardi 25 juin à Paris : les entrepreneurs du Club des entrepreneurs de Chine (CEC) seront reçus à l'Elysée par le président français, avec les honneurs réservés aux chefs d'Etat.

    Les petits plats dans les grands, avec tapis rouge de rigueur : les honneurs sont inédits, mais l'enjeu en vaut la chandelle. Les 42 patrons attendus ce mardi à l’Elysée, ne sont rien de moins que les dirigeants des plus grosses entreprises privées de Chine. Ils représentent à eux seuls quelque 240 milliards d'euros de revenus, tous membres du Club des entrepreneurs de Chine.

    Ils seraient en France pour découvrir et s'imprégner du « modèle » économique et social français avec en trame de fond, évidemment, de nouveaux investissements à venir dans des domaines moins classiques que le nucléaire ou l'aéronautique : l'industrie, le luxe, l'informatique, l'agroalimentaire, les services.

    Une visite en plein bras de fer sur le photovoltaïque

    Intéressant pour la France, évidemment, qui est plutôt bien placée dans ces secteurs. Elle est la troisième destination des investisseurs chinois après l'Allemagne et le Royaume-Uni. Personne n'oublie que cette visite se tient sur fond de tensions commerciales entre la Chine et l'Europe autour, notamment, de l'exportation de panneaux photovoltaïques.

    A Bruxelles, le Commissaire européen chargé du Commerce avait bon espoir, vendredi, de parvenir rapidement à une solution. Peut-être profitera-t-il de la venue du Club des entrepreneurs en Belgique pour éloigner une fois pour toutes le spectre d'une guerre commerciale entre Bruxelles et Pékin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.