GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: un lieu saint du bouddhisme frappé par une série d'explosions

    media Deux moines ont été blessés dans l'explosion de huit bombes dans le temple de Bodh Gaya, le 7 juillet 2013. AFP PHOTO

    Une série d'explosions de faibles intensités ont ciblé, dimanche 7 juillet au matin, un haut lieu du bouddhisme, dans l'est de l'Inde. Deux personnes ont été blessées, deux moines, dans cet attentat qui n'a pas été revendiqué.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    La sécurité a été renforcée dans plusieurs sites religieux du district de Bodhgaya, après l'explosion de huit bombes de faible puissance dans le complexe du temple Mahabodhi, tôt dimanche 7 juillet. Deux autres engins explosifs ont été désamorcés par les policiers près d'une statue de Bouddha de 24 mètres, au coeur du site. Deux moines bouddhistes, un Birman et un Tibétain, ont été blessés dans l'attentat. 

    Selon la police, les dégâts matériels restent mineurs. L'arbre de la Bodhi, sous lequel le Bouddha aurait connu son éveil spirituel plus de cinq siècles avant Jésus Christ, n'a pas été endommagé. 

    Site classé au patrimoine mondial

    Bodh Gaya est un des plus hauts lieux du bouddhisme au monde et abrite, en plus de la statue géante et de l'arbre sacré, de nombreux autels témoignant de la présence du Bouddha. Le temple a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 2002 et accueille chaque année des centaines de milliers de pèlerins venus de toute l'Asie. 

    Si les attaques contre les lieux bouddhistes sont rares en Inde, celle-ci pourrait avoir été perpétrée en représailles aux récentes violences contre les communautés musulmanes en Birmanie et au Sri Lanka voisins, pays à majorité bouddhiste. La région de Bodh Gaya est également un bastion de la rébellion maoïste armée en Inde et leur implication dans ces attentats n'est pour l'heure pas exclue par New Delhi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.