GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Sud: Monsanto et Dow Chemicals condamnés dans le procès de l’agent orange

    media

    La justice sud-coréenne a condamné les firmes américaines Monsanto et Dow Chemicals à indemniser trente-neuf anciens combattants sud-coréens de la guerre du Vietnam, victimes de l’agent orange, un puissant herbicide. Au total 16 000 anciens soldats sud-coréens tentent de se faire indemniser.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    L’agent orange - un herbicide très toxique - est bien responsable des maladies de peau développées par trente-neuf vétérans sud-coréens de la guerre du Vietnam, a confirmé la Cour suprême de Corée du Sud, vendredi 12 juillet. Elle a condamné les sociétés américaines Monsanto et Dow Chemicals, spécialisées entre autres dans les pesticides, à leur verser un montant total de 315 000 euros.

    Mis au point par Monsanto et Dow Chemicals, l’agent orange avait été utilisé à grande échelle au Vietnam pour détruire les forêts. Très toxique, ce défoliant est accusé de provoquer de graves maladies. Ainsi, plus de 16 000 vétérans sud-coréens, souffrant de séquelles diverses, mènent une bataille judiciaire depuis quatorze ans pour se faire indemniser.

    Dow Chemicals a immédiatement déclaré qu’elle contestait la décision de la justice sud-coréenne. La Cour suprême a cependant refusé de reconnaître toute corrélation entre l’agent orange et onze autres maladies, notamment des cancers. Elle a ainsi cassé un jugement précédent de la Cour de Séoul, qui avait condamné les deux firmes américaines à indemniser près de sept mille anciens combattants.

    L’association qui représente les victimes a exprimé sa déception. Elle estime que, sur les 300 000 soldats sud-coréens qui se sont battus aux côtés des Américains au Vietnam, la moitié a développé des maladies liées à l’agent orange. Selon la Croix Rouge, près d’un million de Vietnamiens au total souffrent de cancers et de malformations congénitales causées par l’agent orange.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.