GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 23 Juillet
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Un nouveau site Internet facilite le e-commerce avec les Chinois

    media

    Commerce, négoce, tout s’achète et se vend sur Internet, l’économie numérique mondialisée ne connaît pas la crise, et s’affranchit de plus en plus des barrières linguistiques ou culturelles. La preuve avec ce nouveau site VendreAuxChinois.fr qui, comme l’indique son intitulé, permet de commercer en direct avec des Chinois.

    Le commerce en ligne, c’est véritablement ce qui fait tourner le Web. Mille milliards de dollars ont été dépensés dans le monde en 2012 sur Internet. Les Etats-Unis demeurent le premier marché de la net économie mondiale. Toutefois, les analystes prévoient qu’en 2013, la zone Asie-Pacifique supplantera l’Amérique du Nord, surtout grâce à la Chine dont les classes moyennes à fort pouvoir d’achat sont estimées à 300 millions d’individus.

    Commercer sur la toile avec « l’empire du Milieu » a donné des idées à certains entrepreneurs du Web. Notamment en Italie où début 2013, deux hommes d'affaires, Alberto Toppino et Allessandro Zhou, développent le site www.VendereAiCinesi.it destiné à faciliter les relations commerciales entre l’Italie et la Chine et d’abolir la frontière linguistique qui sépare les deux cultures. Un vendeur dépose une annonce sur le site, elle est traduite immédiatement en mandarin, et diffusée conjointement sur le site italien et sur le portail www.maimaiouzhou.com en Chine (« MaiMai » signifie « achat et vente » et « Ouzhou », « Europe »).

    « Secouer le secteur économique »

    Lors d’une présentation de la plateforme sur la chaîne de télévision Rai uno, Allessandro Zhou a déclaré que la crise économique européenne avait motivé la création du site :
    « L’idée est née du constat de la situation un peu bizarre que l’on est en train de vivre, de cette période où l’économie est au point mort. Nous avons réalisé qu’il était nécessaire de secouer le secteur économique. Par exemple, il y a beaucoup de personnes de la communauté chinoise vivant dans le pays depuis de nombreuses années qui ont toujours voulu investir en Italie, qui sont à la recherche d’activité et que la crise n’arrête pas. Par ailleurs, nous avons des Italiens à la recherche d’investisseurs, mais qui ne les trouvent pas. Nous avons donc voulu les mettre en contact avec des Chinois. »

    Le succès en Italie du site de commerce en ligne est immédiat, il se développe maintenant dans d’autres pays frappés par la crise, en Espagne ou en France. Et dans quelques jours, la version allemande sortira sur la Toile. Vendreauxchinois.fr se présente avec un design très sobre, une navigation intuitive, les annonces sont publiées dans différentes catégories : cession d’activités ou immeubles, vente d’articles de luxe, offres de services professionnels, demandes d'emploi. On trouve de tout que ce soit des hôtels, des châteaux, des maisons, des commerces, des entrepôts, des ateliers, ou encore des offres de prêt et même un avion qui n’a toujours pas trouvé preneur. Si aucune commission n'est demandée, ni à l'acheteur, ni au vendeur lors des transactions, le service de traduction, lui, est payant, et coûte 37,5 euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.