GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    De retour au Cambodge, Sam Rainsy futur Premier ministre?

    media Condamné en 2010 par contumace à onze ans de prison, Sam Rainsy a été gracié le 12 juillet 2013 par le roi. AFP PHOTO/Brendan SMIALOWSKI

    C'est un jour important pour le Cambodge. Le chef de l'opposition Sam Rainsy a atterri ce vendredi matin à Phnom Penh, après trois ans d'exil à Paris. Le leader du parti d'opposition pourrait être le futur Premier ministre s'il arrive à se présenter aux élections du 28 juillet.

    Sam Rainsy n'a normalement pas le droit d'être candidat, ni même de voter au Cambodge. Il a en effet été retiré des listes électorales quand il a été condamné en septembre 2010 à onze ans de prison.

    Il était depuis réfugié à Paris. Ce vendredi, c'est avec un passeport français qu'il rentre dans son pays d'origine. Mais les membres du parti du sauvetage national du Cambodge en sont certains : leur chef Sam Rainsy sera le futur Premier ministre.

    « Je trouve que c'est très excitant ! Notre parti a été créé dans les années 70. Il est devenu très puissant. Nous attendons avec impatience son retour à la tête du parti, pour les élections à venir. Les gens ici en ont assez du gouvernement actuel et nous attendons un nouveau leader pour prendre le relai. Monsieur Rainsy est l'homme que tout le pays attend, et nous sommes impatients de le recevoir ce matin », se réjouit ainsi Son Chlay, chef de l’opposition au Parlement.

    Mais le parti au pouvoir depuis 30 ans est toujours majoritaire au Parlement. Et il compte bien le rester. Il y a un mois, il a censuré les programmes en khmer des radios étrangères. L'opposition s'attend désormais à des fraudes massives aux élections législatives du 28 juillet.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.