GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Tensions entre Inde et Pakistan après une attaque au Cachemire

    media Des militants proches du parti nationaliste hindou BJP brûlent des drapeaux pakistanais, durant une manifestation dans la ville de Chandigarh, le mardi 6 août 2013. REUTERS/Ajay Verma

    La tension s'est accrue ce mardi 6 août entre les deux frères ennemis d'Asie du Sud, l'Inde et le Pakistan. Dans la nuit, cinq soldats indiens ont été tués dans la région frontalière et disputée du Cachemire, à la suite de ce que New Delhi qualifie de nouvelle incursion de militaires pakistanais sur son territoire.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    A l'aune des évènements de la nuit passée, l'opposition politique en Inde demande maintenant de reconsidérer la reprise du dialogue de paix avec le Pakistan et son nouveau gouvernement mené par Nawaz Sharif.

    Le ministre de la Défense s'est rendu devant les deux chambres du Parlement pour présenter son rapport de l'attaque. Selon l'armée indienne, vingt soldats habillés en uniforme pakistanais ont participé à l'embuscade d'une patrouille indienne, à 400 mètres à l'intérieur de son territoire. Puis ils se sont enfuis.

    Le ministre évoque également la participation d'éléments terroristes, et indique que son gouvernement a adressé une protestation officielle à Islamabad.

    Rencontre bilatérale

    Ses mots n'ont pas calmé l'Assemblée, où l'opposition du parti hindouiste du BJP demande une réponse plus ferme, à la veille d'une rencontre bilatérale prévue entre les deux gouvernements à la fin du mois.

    Selon Arun Jaitley, sénateur du BJP, « certains étaient enthousiastes à l'idée d'entendre le nouveau Premier ministre pakistanais appeler à la paix avec l'Inde. Mais est-ce que le gouvernement civil pakistanais contrôle vraiment le pays ? Le Pakistan vit dans le déni de ce problème. L'Inde doit le reconnaître et adapter sa diplomatie, car nous demandons à être débarrassés de ce terrorisme. »

    Selon l'armée indienne, il y a eu deux fois plus d'infiltrations pakistanaises en Inde entre janvier et août cette année que sur la même période l'année dernière.


    Malgré un cessez-le-feu en vigueur les incidents se sont multipliés depuis un an sur la zone frontalière. Cette nouvelle attaque pourrait-elle faire basculer la situation? Elle intervient alors que le nouveau Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a fait de l'amélioration des relations avec l'Inde l'une de ses priorités. Jean-Luc Racine directeur de recherches au CNRS analyse la situation.

    Nawaz Sharif, ne serait-ce que pour des raisons économiques, aimerait renouer le dialogue avec l'Inde, mais sans avoir les moyens de faire changer la ligne des militaires ou des services spéciaux. Je ne pense pas que le dialogue soit nécessairement compromis à ce niveau de victimes, mais enfin, 5 militaires tués, c'est beaucoup pour New Delhi, d'autant plus qu'on est quasiment en pré-campagne électorale

    Jean-Luc Racine

    Directeur de recherche au CNRS

    06/08/2013 - par Juliette Gheerbrant Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.