GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Karzaï au Pakistan pour solliciter un soutien au processus de paix en Afghanistan

    media Hamid Karzaï (G), le président afghan et Nawaz Sharif (D), lors d'une conférence de presse à la résidence du Premier ministre pakistanais le 26 août 2013. REUTERS/Mian Khursheed

    Hamid Karzaï est en visite à Islamabad, ce lundi 26 août, pour rencontrer le Premier ministre pakistanais. C’est le premier déplacement du président afghan au Pakistan depuis la prise de fonction de Nawaz Sharif en juin dernier. Au cours d’une conférence de presse, les deux hommes ont affirmé leur volonté commune d’œuvrer au processus de paix en Afghanistan,  un pays en guerre depuis douze ans, et à quelques mois des élections afghanes et du retrait de la majorité des 87 000 soldats de l’Otan.

    Avec notre correspondant à Islamabad, Joël Bronner

    Amener les talibans à la table des négociations. Voilà principalement ce qu’Hamid Karzaï est venu demander à Islamabad. Le président afghan a exhorté son voisin pakistanais à soutenir le processus de paix en apportant son aide à la tenue de pourparlers entre Kaboul et les talibans.

    Réponse de Nawaz Sharif : « Le Pakistan va continuer de faciliter, par tous les moyens possibles, les efforts de la communauté internationale pour la réalisation de cet objectif noble ».

    Cette première visite du président afghan au Pakistan depuis près d’un an et demi s’est surtout soldée par des déclarations de bonne intention. Pas sûr que celles-ci suffisent à apaiser les tensions diplomatiques entre Islamabad et Kaboul.

    Ces dernières semaines, le président afghan a en effet régulièrement accusé Islamabad d’œuvrer à la déstabilisation de son pays en soutenant, selon lui, les insurgés talibans. Les rebelles se servant du Pakistan comme d’une base arrière pour leurs opérations militaires.

    Jusqu’à présent, les talibans refusent de discuter directement avec Hamid Karzaï, qu’ils considèrent comme une marionnette des Etats-Unis. Il y a deux mois, une première timide tentative de pourparlers avait avorté. L’ouverture éphémère d’une représentation diplomatique des talibans à Doha, au Qatar, avait provoqué la colère du président afghan sans permettre l’amorce d’un véritable dialogue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.