GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Législatives en Australie: la suppression de la taxe carbone, promesse phare des libéraux

    media Le chef de file de l'opposition libérale Tony Abbott, le 25 août 2013. REUTERS/Peter Barnes

    Ce samedi 7 septembre, les Australiens éliront leurs députés, qui à leur tour éliront le nouveau Premier ministre. Après trois années de gouvernement travailliste, de centre gauche, c'est la droite libérale qui est donnée gagnante. Ce lundi matin, le candidat libéral, Tony Abbott, a creusé son avantage en promettant de supprimer la taxe carbone.

    Avec notre correspondante à Melbourne, Caroline Lafargue

    « Les élections australiennes sont en réalité un référendum sur la taxe carbone. » Déclaration ce matin du candidat libéral Tony Abbott, qui promet de supprimer cette taxe aussitôt élu. Et si les travaillistes s'y opposaient, il menace de dissoudre le Parlement pour convoquer de nouvelles élections. Le marché carbone qui devait prendre le relais de la taxe en juillet 2014 ne verra donc très probablement pas le jour.

    Voilà qui explique pourquoi le parti libéral caracole en tête dans les sondages, à 54% face aux 46% du parti travailliste du Premier ministre sortant Kevin Rudd. La taxe carbone a en effet entamé le pouvoir d'achat des Australiens, malgré des allocations spéciales de compensation. Fixée à 16 euros la tonne, elle est entrée en vigueur en juillet 2012 malgré la promesse de campagne des travaillistes. Mais c'était le prix à payer pour le soutien des Verts à leur gouvernement.

    En cette dernière semaine de campagne, la question du pouvoir d'achat a tout éclipsé, y compris l'immigration et les boat-people. Quant à la politique internationale et la guerre en Syrie, elle intéresse peu les Australiens. Pourtant, samedi, ils éliront à la fois un Premier ministre et un président, car l'Australie a pris la tête du Conseil de Sécurité de l'ONU pour tout le mois de septembre.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.