GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Sud: un compteur Geiger portatif pour rassurer les clients

    media Le marché aux poissons Noryangjin de Seoul. Reuters/TERS/Jo Yong-Hak

    C’est la panique aux rayons poissonnerie, en Corée du Sud. Les ventes ont chuté depuis qu’il a été annoncé que, dans le Japon voisin, sur la centrale sinistrée de Fukushima, d’importantes quantités d’eau radioactive ont été déversées dans l’océan Pacifique. Pour répondre aux inquiétudes des consommateurs, une grande chaîne de supermarché met désormais à disposition de ses clients de petits compteurs Geiger portatifs afin de prouver que leurs poissons ne sont pas contaminés.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    « 0,17... Si ça reste en dessous de 0,3, il n’y a pas de problème ! », affirme Lee Gun-seok, poissonnier dans un supermarché E-mart de la banlieue de Séoul. Son détecteur de radioactivité à la main, Lee Gun-seok tente de rassurer ses clients. « Nous ne vendons que des poissons pêchés en Corée, et nous précisons bien aux clients que rien ne vient du Japon. Pour les clients qui n’ont pas confiance, nous pouvons ainsi leur montrer directement » qu’il n’y a pas de radioactivité, explique-t-il.

    Lim Jae-yeon, une cliente, vient de faire vérifier la radioactivité de deux maquereaux. « Je m’inquiète depuis l’année dernière, depuis qu’une amie qui vivait au Japon est repartie à cause des radiations. C’est à ce moment que j’ai réalisé que c’était sérieux », explique-t-elle. Ces détecteurs de radioactivité mis en place dans certains supermarchés, cela la « rassure un peu. »

    Les acheteurs se tournent vers les poissons lointains

    Le gouvernement aussi s’est fait très rassurant : il affirme que les consommateurs n’ont rien à craindre. Mais certains restent sceptiques. « J’ai demandé à vérifier mon poisson, parce qu’à la télé ils ne parlent que des radiations... Mais je n’y connais rien à ces chiffres ! Comment je sais si en dessous de 0,3, c’est sûr ? », s’inquiète une cliente âgée.

    Les ventes de poissons pêchés très loin, au large des côtes européennes ou africaines, ont quant à elles fortement augmenté.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.