GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: une trentaine de nouveau-nés décèdent dans un hôpital public de Calcutta

    media

    Une trentaine de nouveau-nés sont morts alors qu'ils étaient hospitalisés à Calcutta, dans l'est de l'Inde, après avoir été admis à l'hôpital public BC Roy. Un drame qui reflète le manque de moyens, y compris dans les infrastructures d'Etat.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    L'hôpital gouvernemental BC Roy de Calcutta est à nouveau sous le feu des critiques après la mort d'au moins trente nouveau-nés ces derniers jours. Accusés de négligence par les parents des victimes, les médecins et l'administration de cet hôpital public ont rejeté la faute sur le système de santé défaillant de la région. Selon eux, il se voient obligés d'admettre de plus en plus de patients, souvent gravement malades, sans avoir les moyens de les soigner à temps.

    Issues de familles pauvres, les victimes étaient en effet déjà dans un état critique lorsqu'elles ont été transférées à l'hôpital BC Roy après avoir été admises dans divers hôpitaux locaux en milieux rural. Beaucoup étaient nés prématurément ou souffraient de malnutrition.

    Ce n'est pas la première fois qu'un tel incident se produit dans cet hôpital, le plus grand centre pédiatrique de la région, qui offre des soins gratuits aux familles pauvres. En juin 2011, dix-sept nouveau-nés sont décédés en moins de deux jours, puis douze autres quatre mois plus tard au BC Roy. Les médecins, qui dénonçait déjà une surpopulation alarmante de patients, avaient été blanchis.

    Le gouvernement régional avait réagi en mettant en place une « unité spéciale » pour la santé. Mais, pour beaucoup, ce n'est qu'une mesure de façade, globalement inefficace. L'année dernière, plus d'une centaine de nouveau-nés sont morts à l'hôpital à Calcutta.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.