GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Affrontements interreligieux au nord de l'Inde

    media

    Des affrontements entre hindous et musulmans ont fait une trentaine de morts dans une ville du nord de l'Inde depuis le samedi 7 septembre. L'armée a été déployée pour rétablir l'ordre dans cette région où les tensions communautaires restent fortes.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    C'est un calme tendu qui est revenu à Muzaffarnagar et ses environs, dimanche soir, après deux jours de violence. Deux cents personnes, dont six responsables politiques locaux ont été arrêtés pour leur rôle dans les heurts interreligieux qui ont éclatés dans cette ville moyenne, située à 100 km au nord-est de New Delhi. Au moins 28 personnes ont été tuées et 50 autres hospitalisées, depuis ce samedi 7 septembre.

    Le gouvernement indien a déployé plus de 800 soldats et paramilitaires le 8 septembre afin de rétablir le calme et surtout d'empêcher que la violence se propage dans d'autres villes de l'Uttar Pradesh, l'Etat le plus peuplé d'Inde. Un couvre-feu a même été imposé dans plusieurs villages de la région.

    Vidéo trafiquée

    A l'origine de ces émeutes, le meurtre, le 27 août dernier, de trois hommes qui auraient prétendument tenté de protester contre le harcèlement d'une femme, à Muzaffarnagar. Une vidéo trafiquée, montrant deux hommes en train de se faire lyncher, aurait ensuite été diffusée ces derniers jours, et mis le feu aux poudres.

    L'Uttar Pradesh a régulièrement été le théâtre d'émeutes inter-religieuses, souvent sanglantes. En 1992, la destruction d'une mosquée du XVIe siècle par des extrémistes hindous avait déclenché une vague de violence, faisant plus de 2 000 morts à travers l'Inde.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.