GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Wang Jianlin, le roi de l’immobilier, plus grosse fortune de Chine continentale

    media

    C’est désormais l’homme le plus riche de Chine continentale, selon le magazine Forbes, connu pour son classement des plus grosses fortunes dans le monde. Wang Jianlin  a profité de la reprise de l’immobilier l’année dernière pour occuper la 63ème place, un rang devant le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, avec 10, 6 milliards d’euros d’avoirs personnels. L'homme d'affaires a investi dans l’immobilier et le rachat de sociétés internationales.

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Comme la plupart des très riches, en Chine, Wang Jianlin fait partie du plus grand club des entrepreneurs du pays, à savoir le Parti Communiste Chinois. Ancien soldat de l’armée populaire de libération devenu directeur de district, Monsieur Wang quitte le métier de fonctionnaire pour se lancer dans l’aventure du capitalisme rouge en 1989. Il prend dès lors la tête du groupe Wanda Commercial property dont le siège se trouve à Dalian au nord est du pays, et fait pousser des centres commerciaux comme des champignons dans la Chine qui s’enrichie.

    Le groupe possède aujourd'hui 9 millions de mètres carrés de placements immobiliers, dont 75 magasins Wanda Plaza dans 60 villes chinoises (120 sont prévus pour 2015), 40 hôtels 5 étoiles, 68 karaokés et 6 000 écrans de cinéma AMC Entertainment.

    L'immobilier commercial moins soumis aux restrictions étatiques

    Cette dernière activité n’est pas la plus juteuse, mais elle a certainement contribué a faire connaître le nom de l’homme le plus riche de Chine hors des frontières. En mai 2012, il s’offrait en effet la chaîne de cinéma américaine pour 1,9 milliards d’euros. Un an plus tard, c’était la marque Sunseeker, le fabricant britannique de yachts des films de James Bond.

    Le saut dans le classement Forbes par rapport à l’an dernier s’explique par le choix de l’immobilier commercial, moins soumis aux restrictions imposées par l’Etat, qui tente de contrôler la flambée des loyers. Pour l’immobilier résidentiel en revanche, Wang Jianlin dit aujourd’hui préférer Londres devenue moins chère, dit-il, que Pékin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.