GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Prise d’otages dans le sud des Philippines: l’armée encercle les derniers rebelles

    media

    Une prise d’otages est en cours depuis 9 jours dans le sud des Philippines, à Zamboanga, sur l’île de Mindanao. L’armée a réagi et encercle désormais les derniers rebelles du Front moro de libération nationale (MNLF). Les combats, qui ont déjà fait plusieurs dizaines de morts, se poursuivaient encore ce mercredi 18 septembre.

    Avec notre correspondant à Manille, Gabriel Kahn

    Les combats se poursuivent pour la dixième journée consécutive. Quelque 3 000 hommes des sections d’élite, soutenus par des blindés et des hélicoptères de combat, encerclent désormais une poignée de rebelles indépendantistes musulmans à proximité du port de Zamboanga. Deux militaires ont été tués par des snipers ce mercredi matin. De nombreuses maisons ont été brûlées ces derniers jours et environ 120 000 habitants ont été déplacés par les combats. Ils sont hébergés pour la plupart dans un stade de la ville.

    La situation humanitaire est extrêmement préoccupante.
    Carlos Conde Représentant de Human Rights Watch aux Philippines 14/10/2013 - par Jelena Tomic Écouter

    Actuellement, plus de 120 otages ont été libérés au fur et à mesure que l’armée récupérait les quartiers dans lesquels s’étaient retranchés les rebelles. Selon les militaires, plus de la moitié des combattants indépendantistes ont été tués ou se sont rendus. Mais ces derniers ne s’avouent pas vaincus. Ils ont même momentanément kidnappé hier, mardi 17 septembre, le chef de la police de cette ville de près d’un million d’habitants.

    Une relance de la guerre civile dans le Sud ?

    De fait, ces violences surviennent alors que les Philippines n’ont jamais été aussi près d’une paix historique. Plusieurs analystes s’inquiètent des répercussions politiques de cette opération militaire. L’ancien président des Philippines, Fidel Ramos, reproche au gouvernement de n’avoir pas appliqué à la lettre l’accord de paix qu’il avait lui-même signé en 1996 avec les rebelles indépendantistes musulmans du MNLF.

    Le gouvernement négocie actuellement en Malaisie un accord de paix avec un mouvement rival, le Front islamique de libération moro (MILF). Les groupes armés qui se considèrent exclus de ce nouvel accord en gestation, et en premier lieu le MNLF, menacent de s’allier et de relancer la guerre civile dans le sud de l’archipel majoritairement musulman. Et ces combats ne font qu’accentuer ce risque.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.