GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Avril
Vendredi 21 Avril
Samedi 22 Avril
Dimanche 23 Avril
Aujourd'hui
Mardi 25 Avril
Mercredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Bilan rassurant en Inde après le passage du cyclone Phailin

    media

    Phailin a frappé les côtes de l'est indien samedi soir, avec des vents frôlant les 220 km/h. C'est la plus violente tempête tropicale depuis 14 ans dans le pays. Le bilan, encore provisoire, est rassurant compte tenu de l'ampleur du phénomène : 14 personnes sont mortes et plusieurs personnes sont portées disparus. Les autorités avaient anticipé : plus d'un demi-million de personnes avaient été évacuées.

    Avec notre correspondant à Bombay, Sébastien Farcis

    Des arbres déracinés, des maisons effondrées et des poteaux électriques abattus et gisant au travers de la route. Le cyclone Phailin a ravagé plusieurs villages pendant la nuit. Des pluies intenses devraient continuer à tomber jusqu'à lundi midi, pouvant entraîner des glissements de terrain et des inondations, alors que les vents ont ralenti à environ 90 km/h.

    Le pire semble donc passé et la mobilisation des autorités, qui ont lancé la plus grande évacuation de civils en Inde depuis 23 ans, a porté ses fruits. Les craintes étaient justifiées ; en 1999, un cyclone quasiment identique avait coûté la vie à plus de 8 000 personnes dans cette région. La différence, c'est que depuis lors, des dizaines d'abris en dur ont été construits le long des côtes.

    Une équipe d'intervention pour les catastrophes naturelles de 2 300 hommes entraînés a aussi été créée, et un nouveau radar a été placé dans cette zone, ce qui a permis d'obtenir des prévisions bien plus précises. Cette logistique exemplaire pourrait inspirer d'autres régions indiennes, comme celles de l'Himalaya, où le manque de préparation lors des inondations de juin dernier avait contribué à la mort de plus de 5 000 personnes.


    Grâce au plus grand déplacement de population que le pays n'aie jamais connu, le cyclone Phailin n'a fait «que» 14 morts selon les autorités, qui se félicitent des politiques de prévention des Etats les plus à de l'est du pays. Le cyclone devrait maintenant disparaître dans l'Odisha (ex-Orissa) et l'Andhra Pradesh. Pour Jean Joseph Boillot, spécialiste de la société indienne au Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII) à Paris, cette capacité d'organisation servira de modèle pour l'Inde, et le monde en général.

    Je pense que c'est le résultat de cette décentralisation progressive qu'il y a dans les Etats indiens, avec des «chief ministers» qui savent que s'ils ne font pas bien, ils ne seront pas réélus. (...) L'armée, qui a une très forte présence dans le pays, sert (aussi) à permettre l'organisation collective de tels déplacements.
    Jean-Joseph Boillot Crédit photo : France24/capture d'écran 13/10/2013 Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.