GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le mollah Fazlullah, nouveau chef des talibans pakistanais

    media Le mollah Fazlullah (g.) a été nommé nouveau chef des talibans pakistanais. longwar journal/capture d'écran

    Les talibans pakistanais ont un nouveau chef. Selon un porte-parole des talibans, le mollah Fazlullah a été désigné par le conseil réuni après la mort dans un tir de drone vendredi dernier d’Hakimullah Mehsud. Le nouveau leader des rebelles islamistes est connu pour ses positions fondamentalistes et plusieurs attentats sanglants, notamment celui qui failli coûter la vie à la jeune Malala Yousafzaï.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Gaëlle Lussiaà-Berdou

    Parmi les candidats au poste de dirigeant, les talibans auraient difficilement pu faire un choix plus radical. Le mollah Fazlullah s’est fait connaître dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, où il dirigeait une faction qui a imposé un régime de terreur de 2007 à 2009.

    Dans sa biographie publiée le mois dernier, Malala Yousafzaï décrit les horreurs vécues sous le règne de celui qu’on appelle aussi le « mollah radio », pour ses discours enflammés prononcés sur les ondes à l’époque.

    Opposé aux pourparlers

    Exécutions sommaires, cadavres exposés en public, écoles bombardées : l’an dernier, la jeune militante pour le droit à l’éducation a elle-même fait les frais de cette violence, quand un taliban envoyé par Fazlullah lui a tiré une balle dans la tête.

    Le voilà à la tête d’une trentaine de factions talibanes, au moment où le gouvernement pakistanais souhaite entamer des discussions avec les rebelles. Le mollah Fazlullah s’oppose à ces pourparlers, ont annoncé les talibans. Le mois dernier, pendant qu’à Islamabad on dressait les bases de ce processus de paix, il revendiquait l’assassinat d’un général. Le message ne pouvait être plus clair.

    → À (RE)LIRE : Mort du chef des talibans pakistanais dans une attaque de drone

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.