GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Arrestation d'un espion sud-coréen en Corée du Nord accusé de complot contre le régime

    media Les deux Corées ennemies continuent de s’espionner mutuellement depuis des décennies. REUTERS/Ko Beum-jun/Newsis

    La Corée du Nord a affirmé, jeudi 7 novembre au soir, avoir arrêté, dans sa capitale Pyongyang, un espion sud-coréen. Ce dernier est accusé par le régime nord-coréen d’avoir mené pendant six ans des activités d’espionnage sous le couvert de la religion, et d’avoir voulu « rallier des forces anti-gouvernementales dans le but de détruire la stabilité du système social nord-coréen ». Des allégations qui sont impossibles à vérifier, mais qui surviennent dans un contexte de détérioration des relations entre les deux Corées.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    L’espion était muni d’une Bible, selon la Corée du Nord. Celle-ci accuse un Sud-Coréen de s’être infiltré jusqu’à Pyongyang en se faisant passer pour un ressortissant chinois, et d’avoir voulu y organiser un complot sous couvert de prosélytisme. Des accusations qui rappellent celles prononcées à l’encontre de Kenneth Bae, un pasteur américain détenu par le régime depuis plus d’un an.

    Les services secrets sud-coréens ont de leur côté qualifié ces allégations de « ridicules ». Si les deux Corées ennemies continuent de s’espionner mutuellement depuis des décennies, les accusations publiques de ce type, concernant la capture d’un agent secret, sont devenues rares. Elles surviennent dans un contexte de regain de tensions. En septembre, Pyongyang a soudainement annulé une réunion de familles séparées par la frontière. Depuis, le dialogue Nord-Sud est rompu.

    Ces allégations permettent aussi au régime nord-coréen d’entretenir en interne un climat de tensions et de paranoïa, et donc de justifier le contrôle intense auquel est soumise sa population.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.