GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Philippines: les populations tentent de fuir les îles dévastées par le typhon

    media Certaines îles des Philippines ont été totalement dévastées par le typhon Haiyan. REUTERS/Edgar Su

    Aux Philippines, une semaine après le passage du typhon Haiyan, des milliers de personnes tentent désormais de quitter les îles les plus touchées, notamment Leyte, pour rejoindre l'île de Cebu, moins affectée. Les envoyés spéciaux de RFI se sont rendus dans le port d’Ormoc où des milliers de Philippins attendent de prendre un bateau.

    Avec nos envoyés spéciaux, Nicolas Falez et Richard Riffonneau

    Ormoc est à deux heures de voiture de Tacloban. C'est une ville sans électricité, plongée dans l’obscurité à la nuit tombée, où la plupart des hôtels sont fermés car ils ont été fortement endommagés. Là, des familles entières campent dans la rue ou parfois au rez-de-chaussée d’un hôtel qui fonctionne grâce à un groupe électrogène.

    Le port d’Ormoc, d’où partent les ferries à destination de Cebu, est en piteux état. Au milieu de bâtiments aux tôles partiellement arrachées, de longues files d’attente se forment pour acheter un ticket, le sésame pour passer de l’autre côté. Cette simple opération prend beaucoup de temps puisque faute d’électricité les tickets sont rédigés à la main.

    → A (RE)LIRE : Philippines: dévastée par le typhon Haiyan, la ville de Tacloban est en proie aux pillages

    Sur place, les secours sont déployés maintenant depuis quelques jours, mais les Nations unies ont reconnu que ces équipes de secours sont malgré tout arrivées bien trop lentement. Que ce soit à Tacloban ou bien dans le nord de l’île de Cebu, moins touchée. Et c’est d’ailleurs cette lenteur ressentie par la population qui la pousse à fuir.

    Certain partent car ils n’ont plus de maison, d’autres parce qu’ils ne parviennent pas à s’approvisionner en eau et en nourriture notamment. D’autres encore ont envoyé leurs enfants à l’abri loin d’un secteur sinistré.

    Selon l’ONU, le typhon de la semaine dernière a fait 1,9 millions de déplacés aux Philippines.

    → A (RE)LIRE : Philippines: une solidarité 2.0 au service de l'aide humanitaire

    Je crois que la communauté internationale a réagi assez rapidement. Mais c'est difficile, c'est un archipel, donc il faut faire parvenir l'aide dans les zones les plus affectées.
    Romain Nadal Porte-parole du Quai d'Orsay 16/11/2013 - par Béatrice Leveillé Écouter


    Elan de générosité de l'Arabie Saoudite

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    Le roi Abdallah vient d’accorder une dotation de plus de 37 millions de rials saoudiens (environ 7 millions d'euros) en faveur de la population philippine. Un geste de générosité plutôt rare de la part du souverain saoudien, plus habitué à intervenir auprès de populations en guerre comme les réfugiés syriens, qu’en faveur de victimes de catastrophes naturelles. Habituellement, les autorités saoudiennes restent discrètes. Elles évitent de communiquer sur des actions de solidarité de ce genre.

    Pour justifier ce geste royal, il faut rappeler que les Philippins constituent la première source de main-d’œuvre étrangère dans le royaume. Les sociétés saoudiennes qui les emploient vont d'ailleurs jusqu’à leur accorder des jours de congés afin qu'ils puissent rejoindre leurs familles dans les régions côtières dévastées par le typhon.

    Depuis une semaine, la communauté philippine en Arabie saoudite s’organise afin d’expédier vivres et vêtements vers l'archipel. De son côté, le ministre saoudien des Finances, Ibrahim Al-Assaf, a fait savoir que l’enveloppe de plus de 37 millions de rials saoudiens sera directement versée sur un compte spécial en coordination avec le gouvernement philippin.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.