GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Japon: un projet de centrale à charbon nouvelle génération à Fukushima

    media Le site de la centrale nucléaire de Fukushima. Reuters

    Tepco veut s'allier avec Mitsubishi Heavy Industries, Mitsubishi Corp et Mitsubishi Electric pour mettre en place une centrale à cycle combiné à gazéification intégrée (CCGI) sur le site de Fukushima. Ce projet de centrale plus respectueuse de l'environnement est prévu pour 2020 et doit permettre de pallier les difficultés d'approvisionnement en électricité de Tokyo depuis l'arrêt des centrales nucléaires japonaises.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima, veut construire - avec le conglomérat Mitsubishi - sur le site nucléaire accidenté une centrale au charbon à cycle combiné et à gazéification intégrée.

    Alors que ces dernières années, le charbon, très nocif pour l'environnement, a mauvaise presse, cette technologie développée par Mitsubishi permet d’augmenter la production d’électricité de 20% avec la même quantité de charbon. Ce nouveau type de centrale à charbon dite « propre » devrait être mise en service vers 2020.

    → A (RE)LIRE : La relance nucléaire japonaise

    Depuis l’arrêt de tous ses réacteurs nucléaires, Tepco éprouve des difficultés à garantir une fourniture stable d’électricité dans la région de Tokyo, nébuleuse urbaine qui recense 38 millions d’habitants dans un rayon de 60 kilomètres.

    Tepco a le monopole de la distribution d’électricité à Tokyo. Le Premier ministre Shinso Abe veut relancer certains des réacteurs à l’arrêt. Le Japon en compte 50. La moitié d’entre eux pourrait être relancée à terme mais le processus sera lent.

    Avant l’accident de Fukushima, le nucléaire représentait 30% de l’électricité au Japon.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.