GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: l’endettement des gouvernements locaux explose

    media L’ensemble de la dette publique, des gouvernements locaux et central n’a elle augmenté que de 8 %. REUTERS/China Daily

    On est loin de la dette du trésor américain, mais le chiffre a de quoi faire frémir. L’endettement des gouvernements locaux en Chine s’établissait, fin juin, à 17 900 milliards de yuans, soit 2 100 milliards d’euros. Il s’agit là d’un bond de 67 % en deux ans et demi, affirment les experts chargés de réaliser cet audit national. Et la nouveauté, c’est que Pékin évoque ouvertement le problème

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    C’est une double information qu’apporte cette première enquête nationale commandée « en urgence » l’été dernier par les autorités. D’abord, il y a ce bond des dettes des collectivités territoriales. Plus 67 % en deux ans et demi. Ce chiffre comprend l’ensemble des dettes, garanties pour des crédits et autres engagements financiers contractées par les provinces, districts et municipalités, précise la Cour des comptes chinoise.

    L’ensemble de la dette publique, des gouvernements locaux et central, estimée à 20 7000 milliards de yuans (2 460 milliards d’euros) fin juin, n’a, elle, augmenté que de 8 % pendant la même période. Cet emballement des crédits au niveau local n’est pas nouveau.

     ► A (RE)ECOUTER : Ralentissement de l'économie chinoise en 2014 (Aujourd'hui l'économie)

    Plusieurs banques et analystes avaient déjà livré des estimations similaires, en mettant en garde contre l’impact de cet endettement sur la croissance de la deuxième économie du monde. La deuxième nouveauté, c’est donc bien que ces chiffres sont rendus publics par le gouvernement lui-même. Une réalité devenue difficile à gommer, sachant que certaines provinces en Chine font la taille de plusieurs Etats européens.

    Effort de transparence

    La preuve d’un effort nouveau de transparence de la part des autorités que s'empresse de saluer ce matin le Quotidien du Peuple. L’organe du Parti communiste chinois reconnaît ainsi « le courage des nouveaux dirigeants chinois. […] Les dettes cachées sont devenues des dettes de lumière ». Et l’éditorialiste du très officiel quotidien d’ajouter : « Quand on accepte de faire face au conflit, quand on ne cache plus les problèmes, alors on est proche des bons résultats. »

    Ces dettes sont liées à l’état de surproduction dans lequel se trouvent de nombreux secteurs de l’économie chinoise, et aux grands projets d’infrastructures lancés pour pallier à une activité morose en raison de la crise. Pour les financer, les gouvernements locaux ont dû lever de vastes emprunts sachant que les impôts perçus vont essentiellement dans les caisses de l’Etat central. Seule la vente de terrains aux promoteurs immobiliers, une ressource par définition limitée, permet aux provinces, aux districts et aux municipalités de se financer.

    L’accroissement des crédits publics a ainsi couru plus vite que la croissance du pays, même si Pékin martèle que la situation reste sous contrôle. Au total, l’endettement public avoisine les 50 % à 55 % du produit intérieur brut en Chine, un ratio en forte hausse mais encore modéré parmi les grandes économies mondiales, souligne la banque australo-néo-zélandaise ANZ citée par l’AFP.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.