GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 25 Janvier
Samedi 26 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Iles contestées en mer de Chine: éducation et patriotisme à la japonaise

    media Les manuels destinés aux professeurs de collèges et lycées présenteront désormais comme «partie intégrante du territoire japonais» les îles Senkaku en mer de Chine. REUTERS/Korea Pool

    On ne badine pas avec le patriotisme au Japon. Le ministère de l'Education va demander aux professeurs d'enseigner à leurs élèves le caractère indiscutablement japonais des îles en mer de Chine au coeur d'une querelle entre Tokyo et ses voisins chinois et sud-coréens.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Accesseur infographie mer de Chine

    Le ministère japonais de l’Education essaie d’infléchir une fois de plus le contenu des manuels scolaires en établissant cette fois-ci la souveraineté japonaise sur les îles Senkaku, situées à 400 kilomètres à l’ouest d’Okinawa, autour desquelles croisent désormais des bateaux de guerre chinois, lesquels peuvent à tout moment entrer en contact avec des garde-côtes japonais.

    En septembre 2012, le gouvernement japonais a nationalisé ces îles. Il les administre depuis un siècle et demi, sans avertir Pékin. Le ministère japonais de l’Education envoie aujourd’hui une directive aux professeurs d’histoire pour leur dire qu’il est naturel de donner aux élèves des enseignements sur les parties intégrantes du territoire japonais. Depuis 2005, le ministère de l’Education affirme déjà dans les manuels scolaires la souveraineté du Japon sur les îles Dokdo-Takeshima, occupées selon Tokyo illégalement par la Corée du Sud. Les enseignants japonais ne sont pas obligés de suivre les directives du ministère de l’Education. Un bon tiers les ignore car ils estiment que le ministère de l’Education infléchit le contenu des manuels scolaires sous les pressions de la droite japonaise.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.