GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Hamid Karzaï refuse de signer une loi mettant les femmes en danger

    media Des femmes afghanes sur un marché de Kaboul, le 3 août 2013. Victor J. Blue/Bloomberg via Getty Images

    Hamid Karzaï a refusé de signer le texte d’une loi qui privait de protection les femmes afghanes victimes de violences. Il a demandé une nouvelle version au ministère de la Justice. Une décision saluée par les associations des femmes afghanes. Il a aussi répondu aux pressions de la communauté internationale.

    Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

    Le texte avait été voté par les deux chambres du Parlement. Mais Hamid Karzaï a refusé ce lundi de signer la loi de procédure criminelle. Elle mettait en danger les femmes victimes de violences domestiques et de mariages forcés dénonçaient les associations de défense des femmes afghanes. Elles assuraient que cette nouvelle législation aurait permis aux agresseurs de femmes et de filles de rester impunis.

    Le président afghan a demandé au ministère de la Justice de réécrire le texte. Il a ainsi répondu aux demandes pressantes des associations mais aussi de la communauté internationale. Les représentants de l'Union européenne et des Etats-Unis avaient dénoncé une loi dangereuse. Dans un communiqué, le porte-parole du chef de l'Etat afghan a averti que la présidence fera tout son possible pour que cette loi ne passe jamais.

    Une marche arrière saluée par les différents acteurs. Le Parlement où siègent de nombreux religieux et élus ultra-conservateurs est donc en partie désavoué. Récemment, les associations de défenses des femmes s'inquiétaient du retrait des troupes étrangères, prévu pour la fin de l'année. Elles redoutent que les femmes afghanes paient le prix de futures négociations du gouvernement avec les talibans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.