GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Corée du Sud: le patineur Viktor Ahn enflamme la Toile et la glace

    media Viktor Ahn célèbre sa médaille d'or au relais devant les Chinois, médaillés de bronze à Sotchi. REUTERS/Jim Young

    Triple champion olympique sous les couleurs de la Corée du Sud aux J.O. de Turin en 2006 dans l’épreuve de short-track, Ahn Hyun-soo a adopté la nationalité russe après avoir été mis à l’écart par sa fédération. Sous le nom de Victor Anh, il vient de remporter quatre médailles à Sotchi dont trois en or, une affaire qui fait grand bruit au Pays du matin calme.

    De notre correspondant à Séoul

    Son nom coréen est Ahn Hyun-soo. Lors des Jeux olympiques de Turin il y a huit ans, il avait décroché trois médailles d’or. Puis il s’est blessé et s’est fait mettre à l’écart par sa fédération, qui a refusé de le réintégrer dans la sélection nationale. Il a accusé celle-ci de favoriser d’autres athlètes, mieux connectés.

    Victime du système

    Privé de patinoires, Ahn Hyun-soo décide alors de se faire naturaliser russe en 2011 pour pouvoir continuer à concourir. Il prend le nom de Viktor Ahn, Viktor comme victoire. Pari réussi : à Sotchi, il a décroché quatre médailles, dont trois en or (500 m, 1 000 m et relais 5 000 m) et une en bronze (1 500 m), alors que l’équipe masculine coréenne de short-track, elle, n’a pas remporté la moindre médaille.

    Alors évidemment, l’événement a beaucoup agité les réseaux sociaux et les réactions ont été unanimes. Les internautes coréens considèrent que Ahn est une victime, et ils continuent de le soutenir. Les affaires de corruption et de népotisme dans le sport sud-coréen ne sont en effet pas rares. « Il faut faire le ménage au sein de la fédération, et se débarrasser de ces luttes de clans », écrit par exemple un internaute.

    L’indignation dépasse même le simple cadre sportif, comme si Viktor Ahn devenait le symbole de maux qui frappent toute la société coréenne : « Notre pays oblige ses génies à s’exiler au lieu de les aider à développer leurs talents », s'insurge un autre internaute. Même le parti au pouvoir, sur sa page Facebook, se dit « désolé », et affiche désormais son soutien indéfectible au néo-Russe.

    Il y aura enquête

    Le cas Victor Ahn s’est d’ailleurs déplacé du terrain sportif à la scène politique et il est même pratiquement devenu une affaire d’Etat dans un pays qui organisera les prochains J.O. d'hiver en 2018 à Pyeongchang. La présidente de la République Park Geun-hye en personne a exigé une enquête pour « déterminer si le favoritisme et la corruption dans le sport sud-coréen » avaient forcé le champion à l’exil.

    Le ministère des Sports a promis d’enquêter « dès la fin des Jeux », lesquels se sont achevés dimanche avec un bilan de 8 médailles dont 3 en or pour la Corée (contre 11 dont 6 en or en 2006, et 10 dont 5 en or en 2010), un résultat mitigé qui a eu le don d'agacer un peu plus les internautes. Ils trouvent que ce soudain intérêt pour les problèmes qui agitent le sport sud-coréen est un peu tardif et ils critiquent le nationalisme des médias, qui ont longtemps ignoré Viktor Ahn, des médias qui affirment à présent que, au fond, le désormais quadruple champion olympique est toujours Coréen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.