L'Australie aurait retrouvé des débris du MH370 de Malaysia Airlines - Asie-Pacifique - RFI

 

  1. 00:00 TU Journal
  2. 00:10 TU Carrefour de l'Europe
  3. 00:30 TU Journal
  4. 00:33 TU Carrefour de l'Europe
  5. 01:00 TU Journal
  6. 01:10 TU Idées
  7. 01:30 TU Journal
  8. 01:33 TU Idées
  9. 02:00 TU Journal
  10. 02:10 TU C'EST PAS DU VENT 1D
  11. 02:30 TU Journal
  12. 02:33 TU C'EST PAS DU VENT 2D
  13. 03:00 TU Journal
  14. 03:10 TU Sessions d'information
  15. 03:30 TU Sessions d'information
  16. 04:00 TU Journal
  17. 04:15 TU Sessions d'information
  18. 04:30 TU Journal
  19. 04:34 TU Sessions d'information
  20. 04:40 TU DANSE DES MOTS 1
  21. 05:00 TU Journal
  22. 05:15 TU Sessions d'information
  23. 05:30 TU Journal
  24. 05:34 TU Sessions d'information
  25. 05:37 TU Grand reportage
  1. 00:00 TU Journal
  2. 00:10 TU Internationales
  3. 00:30 TU Journal
  4. 00:33 TU Internationales
  5. 01:00 TU Journal
  6. 01:10 TU Musiques du monde
  7. 01:30 TU Journal
  8. 01:33 TU Musiques du monde
  9. 02:00 TU Journal
  10. 02:10 TU Musiques du monde
  11. 02:30 TU Journal
  12. 02:33 TU Musiques du monde
  13. 03:00 TU Journal
  14. 03:10 TU Sessions d'information
  15. 03:30 TU Sessions d'information
  16. 04:00 TU Journal
  17. 04:15 TU Sessions d'information
  18. 04:30 TU Sessions d'information
  19. 05:00 TU Journal
  20. 05:15 TU Sessions d'information
  21. 05:30 TU Sessions d'information
  22. 06:00 TU Journal
  23. 06:15 TU Sessions d'information
  24. 06:30 TU Journal
  25. 06:43 TU Sessions d'information
fermer

Asie-Pacifique

Australie Malaisie

L'Australie aurait retrouvé des débris du MH370 de Malaysia Airlines

media John Young, de l’autorité australienne de sécurité maritime (AMSA), devant la carte des recherches, le 20 mars 2014. REUTERS/Sean Davey

L'Australie a dépêché jeudi 20 mars des avions dans le sud de l'océan Indien pour tenter de localiser des objets repérés par satellite qui pourraient être des débris du Boeing MH370 de la Malaysia Airlines, introuvable depuis plus de douze jours.

Avec notre correspondante à Kuala Lumpur, Carrie Nooten

Pour l’Australie, les éléments qui proviennent des images satellites sont assez convaincants pour envoyer quatre avions scruter l’océan Indien, à plus de 2500 km au sud-ouest de Perth, capitale de l'Etat d'Australie occidentale. Un jet Orion est déjà sur place, il déplore une mauvaise visibilité, mais il va être rejoint aujourd’hui par trois autres avions, qui mettront quatre heures pour atteindre la zone repérée.

John Young, de l’autorité australienne de sécurité maritime, témoigne : « Le plus large objet que j’ai vu fait 24 mètres, il y en a un autre plus petit. Le RCC, le centre de coordination et de recherche australien, a demandé à un Hercule C130 de l’armée de l’air de placer des bouées d’acquisition de données : des marqueurs qui vont transmettre des informations sur le mouvement de l’eau, de modéliser la zone, et seront des points de référence si la tâche de localisation s’allonge. »

Avant même qu’on puisse avoir la confirmation que ces débris proviennent bien du MH370, un bâtiment de secours de la marine devrait quitter la base de Perth dans quelques heures, pour être prêt à repêcher d’éventuels survivants.

Trois autres avions vont être envoyés, dont un américain et un néo-zelandais. Enfin, un bateau commercial qui se trouve dans la zone a été dérouté pour prendre part aux recherches.

Pas de conclusions hâtives

Les autorités australiennes se montrent donc très prudentes. Rien n'indique que ces objets sont liés à l'appareil disparu : il arrive en effet que des débris de 24 mètres se rerouvent en mer, même si dans ce cas, la piste semble enfin sérieuse à en croire les autorités maritimes australiennes, même si Tony Abbott, le Premier ministre australien qui a annoncé la nouvelle, a prévenu qu'il ne fallait pas tirer de conclusion hâtive : « Nous devons garder à l'esprit que la localisation de ces objets sera extrêmement difficile et il pourrait s'avérer qu'ils ne sont pas liés au vol MH370 »,

Au cours des treize derniers jours de recherches, les espoirs de retrouver l'avion et ses 239 personnes à bord ont été déçus à maintes reprises. Plus de 25 pays sont mobilisés dans de vastes régions du monde : du nord de la Thaïlande à l'Asie centrale pour le corridor nord, de l'Indonésie au sud de l'océan Indien pour le corridor sud. L'Australie conduit les recherches, avec l'Indonésie, dans le corridor sud, qui passe à quelques centaines de km de sa côte occidentale.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.