GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Accord de l'UE sur une réforme du travail détaché (Commission européenne)
    • Prix Fifa: Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de football de l'année 2017
    • Prix Fifa: Zinédine Zidane sacré meilleur entraîneur de football de l'année 2017
    • France: Carmat annonce une première implantation à l'étranger de son coeur artificiel
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: la présidentielle dans le collimateur des talibans

    media La police afghane sécurise les lieux de l'attaque de ce mardi 25 mars, à Kaboul. REUTERS/Mohammad Ismail

    Un bureau de la commission électorale indépendante a été pris pour cible dans la capitale afghane, ce mardi matin 25 mars. Il semblerait qu'un kamikaze se soit fait exploser à l'entrée du bâtiment situé non loin du Parlement afghan, faisant deux blessés, selon le ministère afghan de l'Intérieur. Dans un communiqué, les talibans ont revendiqué cette attaque contre une « élection factice ».

    Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

    Sur les images de la télévision afghane, on voit au moins un policier afghan blessé être évacué par voiture vers l'hôpital le plus proche. De nombreux hommes en armes ont été déployés à l'intérieur et à l'extérieur de ce bureau de la commission électorale afghane, situé en banlieue de Kaboul, non loin du Parlement.

    Election « factice »

    Selon un témoin, de nombreuses personnes étaient dans les locaux afin de recevoir leur carte d'électeur avant le premier tour prévu le 5 avril prochain. L'attaque a été revendiquée par les talibans qui boycottent le scrutin. Ils rappellent dans leur communiqué ne pas reconnaître cette élection « factice ». Les insurgés avaient d'ailleurs promis de s'en prendre à tous les acteurs de l'élection. Après la mort, la semaine dernière, d'un observateur électoral, ils ont tenu promesse et visé la commission qui est chargée d'organiser le vote.

    Participation faible ?

    Ce climat de violence pré-électorale inquiète les électeurs. Si, d'après un récent rapport, 76% des Afghans souhaitent aller voter, le taux de participation risque d'être faible. Autre inquiétude, le risque de fraude. Deux missions d'observations des élections ont d’ores et déjà suspendu leur mission.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.