GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    L'OMC dénonce les quotas chinois de terres rares

    media Le sous-sol de la Mongolie intérieure représente 95% des réserves de terres rares chinoises, et donc près d’1/3 des réserves mondiales. La République populaire de Chine a compris l’intérêt stratégique de ses minerais dès les années 1980. (Photo : Lei Yang/DR)

    La Chine a enfreint les règles du commerce international en limitant ses exportations de terres rares, a estimé ce mercredi 26 mars l'Organisation mondiale du commerce. L'OMC donne ainsi raison aux Etats-Unis, à l'Union européenne et au Japon, qui avaient porté plainte contre Pékin en 2012.

    La Chine a bien violé les règles du commerce international en limitant l'accès à ses terres rares. L'Organisation mondiale du commerce balaie l'argument environnemental de Pékin. La Chine prétextait la nécessité de préserver ses ressources naturelles lorsqu'elle avait limité brutalement ses exportations de terres rares, en 2009 et surtout en 2010. La Chine fournissant à 90% le marché mondial, le prix des terres rares s'était envolé, jusqu'à 500% de hausse pour certaines.

    Les Etats-Unis et l'Australie s'étaient remis à exploiter les terres rares pour ne plus dépendre autant de la Chine quant à ces métaux de plus en plus stratégiques, utilisés dans toutes les nouvelles technologies pour polir les écrans plats, recouvrir l'intérieur des ampoules de nouvelle génération ou aimanter les moteurs d'éoliennes.

    → A (RE) ECOUTER : Plainte contre la rétention chinoise des terres rares à l’OMC

    Les Etats-Unis, l'Europe et le Japon avaient fini par porter plainte en 2012 devant l'OMC. Washington estimait en particulier que les entreprises américaines avaient subi une concurrence déloyale des entreprises chinoises, approvisionnées en terres rares pour trois fois moins cher. Pas de sanctions pour l'heure contre Pékin, cela pourrait prendre des années, d'autant que la Chine devrait faire appel.

    → A (RE) ECOUTER : Grand Reportage : Chine, les hommes des terres rares

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.