GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le calvaire des familles des disparus du MH370

    media Une salle de prière a été installée à l'hôtel Lido à Pékin. REUTERS/Jason Lee

    En Chine, les familles des passagers du vol MH370 suivent jour pour jour l’avancée des recherches en mer. Depuis le 8 mars dernier, elles ne se quittent plus, préférant rester ensemble pour connaitre enfin la vérité. Ce lundi, plusieurs centaines de personnes se sont à nouveau rassemblées à l’hôtel Lido à Pékin.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    Des centaines de messages décorent les murs dans la pièce où se recueillent les proches. Une femme écrit à son mari : « Notre fils aura 9 mois demain, rentre mon amour. » Un homme a laissé ce mot pour son petit frère : « Ne laisse pas nos parents de 70 ans subir ça. C’est trop pour eux. » Les veillées pour les proches, un moment de réconfort, pas seulement pour Steve Wang qui cherche sa mère : « Quel que soit le résultat des recherches, on veut retrouver nos proches. Même s'il ne reste que 1% d'espoir, on veut continuer d’y croire. Tout le monde prie pour le vol, et nous, on ne va pas y renoncer. On souffre depuis longtemps maintenant. Mais tant qu’on reste ensemble, on peut se soutenir jusqu’à ce qu’on connaisse la vérité. Ça aide. »

    Méfiance vis-à-vis de la Malaysia Airlines

    Des représentants de la compagnie Malaysia Airlines viennent tous les jours ici pour rendre compte des recherches. Les familles les écoutent, méfiantes : « Je pense que ça été irresponsable de la part de la Malaisie de nous confirmer que l'avion était perdu, sans la moindre preuve. Même si l'avion se trouve au fond de l’océan, il est inadmissible de nous dire qu’il n’y a pas de survivants sans nous donner des preuves matérielles. Je crois que tout ce qu'ils ont fait a profondément blessé les proches. » Près de 400 proches des victimes sont encore logés dans un 5 hôtels de la capitale. Tant qu’ils ne connaîtront pas la vérité, ils veulent rester.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.