GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Vol MH370: les capteurs ont repéré un signal dans l'océan Indien

    media Ne pas oublier les passagers et membres d'équipage du vol MH370 de la Malaysia Airlines : les habitants de Kuala Lumpur laissent des messages sur ce mur du souvenir improvisé au siège de l'Association sino-malaisie. REUTERS/Samsul Said

    Un signal détecté dans l'océan Indien relance les recherches sur l'avion de la Malaysia Airlines disparu il y a un mois. Le signal a été capté non pas une, mais trois fois : le Haxun 01 navire chinois l'a intercepté vendredi et samedi et l'Ocean Shield, le traqueur de boîtes noires australien, a lui aussi capté un signal hier samedi.

    Pour l'instant, la prudence reste de mise. Rien ne dit que les signaux captés sont bien ceux du Boeing de Malaysia Airlines, disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord. Mais comme le temps presse puisque les boîtes noires vont bientôt cesser d'émettre, les opérations de recherche s'intensifient.

    Une douzaine d'avions, et 13 bateaux, sont actuellement sur zone, dans le sud de l'océan Indien. C'est là, donc, qu'un signal, qui pourrait être celui d'une boîte noire d'avion, a été repéré par un bateau chinois. Une première fois vendredi, une seconde fois samedi. Le navire australien, Ocean Shield, spécialisé dans la traque de ce genre de signal, a lui aussi intercepté un « événement acoustique ».

    Mais, pour l'heure, ni la Chine ni l'Australie ne veulent tirer de conclusions trop hâtives. C'est le fabricant de l'appareil de détection des boîtes noires qui est neanmoins le plus optimiste : pour Anish Patel, la fréquence de 37,5 kHz est très spécifique. Le fabricant explique que la fréquence ne peut pas venir d'un bruit de fond de l'océan, provenant par exemple des baleines. Selon lui, les caractéristiques relevées « correspondent aux boîtes noires ».

    à (relire) : Disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines: défaillance technique ou acte terroriste ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.