GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Aujourd'hui
Mardi 21 Août
Mercredi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Inde: attentats meurtriers des maoïstes en marge des législatives

    media Un membre de l'équipe électorale blessé par l'explosion d'une bombe est transporté à l'hôpital de Raipur. REUTERS/Stringer

    En Inde, on vote depuis le début de la semaine. C’est le plus grand exercice démocratique jamais organisé : 800 millions d'électeurs. Ce samedi 12 avril, deux bombes ont fait 13 morts dans l’Etat de Chhattisgarh, dans l’est du pays. Ces attentats ont probablement été perpétrés par des factions maoïstes. Ils visaient des policiers et des officiels en déplacement pour les élections.

    Avec notre correspondante à Bombay,  Sarah Collin

    Les attaques se sont produites à une demi-heure d’intervalle. La première explosion a eu lieu dans un bus à Bijapur, où sept personnes ont été tuées. Le véhicule transportait des officiels qui revenaient chez eux après avoir été voter. La deuxième bombe a touché une ambulance à quelques dizaines de kilomètres, dans le district de Bastar. Cinq policiers et leur chauffeur sont morts. La raison pour laquelle les forces de l’ordre voyageaient en ambulance n’est pas claire, mais elles auraient pu précisément vouloir éviter les attaques des maoïstes.

    → À (RE)LIRE : Attaque meurtrière de rebelles maoïstes dans l’est de l'Inde

    Les rebelles opèrent depuis plus de 30 ans dans l’est et le centre de l’Inde, dont ils voudraient prendre le contrôle. Ils ont particulièrement renforcé leur présence dans ces régions quand des agriculteurs pauvres sont entrés en conflit avec des industriels miniers. La menace de violences plane donc toujours sur les élections indiennes. Mercredi, juste avant le début du scrutin dans l’Etat de Chhattisgarh, les maoïstes avaient déjà tué trois soldats au cours d’une fusillade.

    → À (RE)LIRE : Coup d’envoi des plus grandes législatives jamais organisées

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.