GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, est reçu par Emmanuel Macron ce midi à l'Elysée avant un mini-sommet consacré à la crise migratoire demain dimanche à Bruxelles.

    Asie-Pacifique

    Inde: la justice reconnaît un troisième sexe

    media Les personnes transgenres et les eunuques vivent en marge de la société indienne, une société traditionnellement conservatrice. Elles sont contraintes d'avoir recours à la prostitution, la mendicité ou à des emplois très précaires pour survivre. (Photo by Manoj Verma/Hindustan Times via Getty Images)

    La Cour suprême indienne a ordonné ce mardi au gouvernement de reconnaître officiellement le troisième sexe en Inde. C'est une avancée considérable pour les quelque deux millions de transgenres en Inde, qui font souvent face à des discriminations. Cette décision de justice leur donnera notamment accès aux aides réservées aux communautés ayant le statut de minorités désavantagées.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

    « Chaque être humain à le droit de choisir son sexe », c'est ce qu'a déclaré ce mardi la plus haute instance de justice d'Inde. Les transgenres seront désormais considérés comme des citoyens à part entière. Ils pourront être détenteurs d'un passeport ou d'un permis de conduire mais surtout, ils seront pris en compte dans le système de quotas pour l'emploi et l'éducation, réservés aux minorités indiennes dites « défavorisées ».

    En Inde les travestis et les transsexuels sont communément désignés par le terme « hijra », qui signifie littéralement «eunuque». Ils vivent majoritairement en marge de la société, gagnant leur vie par la prostitution et la mendicité, et se voient souvent refuser l'accès aux hôpitaux.

    L'année dernière, la communauté Hijra avait déjà obtenu une première avancée : le droit à la carte d'électeur. Elle participe donc pour la première fois aux élections générales qui se déroulent en ce moment en Inde. Cette reconnaissance légale d'un troisième sexe survient quatre mois à peine après une décision de justice jugé rétrograde par de nombreux Indiens. En décembre dernier, la Cour suprême avait réhabilité une loi datant de l'ère coloniale criminalisant les relations homosexuelles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.