GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le Sultanat de Brunei passe à la charia

    media Des Brunéiens prient dans une mosquée de Bandar Seri Begawan, la capitale du Brunei, le 30 avril 2014. REUTERS/Ahim Rani/Files

    Le micro-Etat de Brunei, l'un des pays les plus riches du monde, s'apprête à franchir une étape qui inquiète les observateurs internationaux. A partir de ce jeudi 1er mai, le droit islamique entre en vigueur dans le pays, c'est-à-dire l'application pure et simple de la charia. La décision a été prise autoritairement par le sultan Hassanal Bolkiah qui dirige depuis 30 ans cette petite enclave de l'Asie du Sud-Est, située sur l'île de Bornéo.

    Ils ne paient pas d'impôts. L'essence, les frais médicaux et de scolarité sont aussi gratuits à Brunei. Et pourtant les changements qui attendent les Brunéiens font froid dans le dos. La nouvelle législation prévoit à l'horizon 2015 l'amputation pour les voleurs, la flagellation pour la consommation d'alcool et la lapidation pour les délits de sodomie ou d'adultère.

    Le Sultanat de Brunei, composé en majorité de musulmans, utilise déjà des éléments du droit islamique pour régler des différends matrimoniaux, mais cette fois-ci la charia s'appliquera tant au niveau du droit pénal que civil. Le monarque tout-puissant a fait taire les minorités catholiques et bouddhistes qui ont exprimé leurs craintes sur les réseaux sociaux.

    Transition

    Il s'agit pour le sultan Hassanal Bolkiah d'opérer la transition d'un système pénal hérité de l'empire britannique vers une législation islamique qui constitue pour lui un « pare-feu » contre les influences occidentales. En fait, on ne connaît pas vraiment les motivations du richissime monarque qui habite un palais de 1788 pièces et dont la fortune tirée du pétrole est estimée à plus de 30 milliards d'euros. Brunei devient donc le seul Etat d'Asie du Sud-Est à appliquer la charia.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.