GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Vol MH370: la Malaisie rend public un rapport préliminaire

    media Le ministre malaisien des Transports Hishamuddin Hussein lors d'une conférence de presse à l'aéroport de Kuala Lumpur, le 30 avril 2014. REUTERS/Samsul Said

    La Malaisie a rendu public un rapport préliminaire sur le vol MH370. Près de deux mois après sa disparition mystérieuse, toujours aucune trace du Boeing de Malaysia Airlines, et pas grand-chose de plus dans ce document de cinq pages publié par Kuala Lumpur. Les points importants du rapport.

    Avec notre correspondante à Jakarta, Cléa Broadhurst

    Première information importante : des fichiers sonores envoyés aux médias permettent d’entendre cinq enregistrements entre le pilote et la tour de contrôle de Kuala Lumpur. Des enregistrements inédits, mais surtout des échanges techniques.

    Autres éléments contenu dans le rapport : le manifeste de l’avion ainsi qu’une carte montrant le parcours du MH370.

    Enfin, le document communiqué à l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI ) le 9 avril, est dévoilé. Les autorités malaisiennes n’étaient pas obligées de le rendre public. Ce qui en ressort c’est qu’il se serait passé dix-sept minutes avant que l’on se rende compte que l’avion avait disparu des radars. Ce sont les contrôleurs d’Ho Chi Minh-Ville, au Vietnam, qui auraient attiré l’attention sur cette disparition des écrans.

    Le communiqué confirme également que l’avion aurait bien fait demi-tour dès le samedi matin. Au moins quatre heures se seraient écoulées avant que des opérations de recherche ne soient vraiment lancées. Quatre heures qui auraient pu être essentielles pour la localisation de l’appareil.

    Tous ces documents ont été envoyés par voie électronique. De cette manière, le gouvernement malaisien échappe aux questions des journalistes, au moins pour le moment.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.