GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: la fin de la dynastie Shinawatra en politique?

    media Yingluck Shinawatra salue après une conférence de presse suite à sa destitution, le 7 mai 2014. REUTERS/Chaiwat Subprasom

    La Cour constitutionnelle de Thaïlande a destitué ce mercredi la Première ministre Yingluck Shinawatra pour abus de pouvoir. Elle a dû quitter immédiatement ses fonctions et a été remplacée par le ministre du Commerce. C'est la troisième fois que des membres de la famille Shinawatra sont évincés du pouvoir, soit par un coup d’Etat, soit par des décisions judiciaires. Ce dernier jugement marque-t-il la fin de l'emprise des Shinawatra sur la politique thaïlandaise ?

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    En 2001, Thaksin Shinawatra, un richissime homme d’affaires, avait fait une entrée fracassante en politique en remportant largement les élections. Devenu formidablement populaire grâce à ses programmes d’assistance aux paysans des provinces, il a été évincé du pouvoir par un coup d’Etat en 2006. Mais son influence a persisté. Des partis le soutenant ont remporté toutes les élections depuis 2001. Son beau-frère, Somchai Wongsawat, devenu Premier ministre, a été destitué par la Cour constitutionnelle en 2008. Et Yingluck, sœur de Thaksin, vient de subir le même sort.

    → A (RE)LIRE : Thaïlande: la plus sévère crise politique depuis des décennies

    Mais cela ne marque pas la fin de l’influence du clan Shinawatra sur la politique thaïlandaise. Car cette influence n’est pas seulement exercée à travers des membres de la famille. Elle l’est aussi par des alliés et des mandataires. Ainsi, beaucoup des ministres qui conservent leur poste dans le gouvernement actuel sont des alliés proches de Thaksin. Et celui-ci continue à disposer de partisans au sein de l’armée et de la bureaucratie et tout particulièrement au sein de la police. En revanche, il semble désormais difficile pour un membre quelconque de la famille Shinawatra d’occuper directement de nouveau la tête du pays.

    Le frère de Yingluck, Thaksin Shinawatra, en avril 2012. REUTERS/Samrang Pring

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.