GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: Yingluck Shinawatra inculpée pour négligence

    media Semaine particulièrement difficile pour Yingluck Shinawatra. REUTERS/Athit Perawongmetha

    L’ex-Première ministre thaïlandaise, Yingluck Shinawatra, se trouve dans une situation de plus en plus délicate. Après avoir été limogée de son poste à la tête du gouvernement par la Cour constitutionnelle mercredi, elle a été inculpée ce jeudi pour négligence dans l’exercice de ses fonctions par la commission anticorruption. Cette inculpation pourrait aboutir à une interdiction d’activités politiques pendant cinq ans.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    Semaine particulièrement sombre pour Yingluck Shinawatra. Elle a perdu mercredi son poste de Première ministre et, ce jeudi, la voilà inculpée pour négligence dans l’exercice de ses fonctions par la commission anticorruption. Cette inculpation est liée à un programme gouvernemental de soutien aux riziculteurs qui a abouti à des pertes financières massives pour l’Etat. Yingluck Shinawatra est accusée d’avoir eu connaissance des pratiques de corruption au sein de ce programme et de n’avoir rien fait pour les empêcher.

    → A (RE)LIRE : Yingluck Shinawatra destituée: un tournant dans la crise thaïlandaise

    La commission a recommandé au Sénat d’engager une procédure de mise en accusation, laquelle pourrait aboutir à une interdiction d’activités politiques pour cinq ans. Par ailleurs, la commission étudie la possibilité de déférer Yingluck devant la Cour pénale, où elle serait passible d’une peine de prison.

    Difficile de ne pas voir dans les jugements de ces derniers jours une campagne orchestrée contre le clan politique des Shinawatra, dont fait partie l’ancien Premier ministre Thaksin, frère de Yingluck. Ces dernières années, la très grande majorité des décisions des cours de justice et des agences dites indépendantes, composées de magistrats, ont été défavorables à ce clan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.