GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Arménie, économie et démocratie pour François Hollande en Azerbaïdjan

    media Le président de l'Azerbaïdjan Ilham Aliev au côté de François Hollande, à Bakou, le 11 mai 2014. REUTERS/Vugar Amrullayev/Pool (AZERBAIJAN - Tags: POLITICS EDUCA

    Après l'Azerbaïdjan hier, François Hollande est en Arménie, ce lundi 12 mai, puis se rendra mardi en Géorgie. La France entend doper ses échanges économiques balbutiants avec ces trois ex-Républiques soviétiques.

    Avec notre envoyé spécial à Bakou, Florent Guignard

    Charles Aznavour chante pour accueillir François Hollande 12/05/2014 - par Florent Guignard Écouter

    Cette fois, ce n’est pas tout à fait un hasard du calendrier. Le jour du vingtième anniversaire du cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh, François Hollande est à la fois en Azerbaïdjan et en Arménie, les deux pays en conflit. Le président français va leur demander des gestes de confiance et pourquoi pas, jouer le médiateur d’un « conflit qui nuit à la région ».

     → A (RE)LIRE: Hollande dans le Caucase : «c’est avant tout une visite politique»

    Bien sûr en Azerbaïdjan, on mesure bien le poids de la communauté arménienne en France. Mais Bakou, fort de sa position géopolitique, n’ignore rien des intérêts économiques de la France et de l’Europe pour son gaz et son pétrole avec, en perspective d’ici quatre ou cinq ans, le super gazoduc qui empruntera la route de la soie au sud pour contrebalancer les gazoducs russes.

    Le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliev, s’est d’ailleurs vanté auprès de son homologue français de disposer de plus d’un siècle de réserve. Et il sait se montrer généreux envers la France en finançant le futur lycée français de Bakou, le département des arts de l’islam au musée du Louvre et même un club de foot, le RC Lens dans le nord de la France. De quoi donner à l’Azerbaïdjan des airs de Qatar, en plus discret. François Hollande, qui a inauguré le future lycée français, a d'ailleurs évoqué cet amour de la France :

    « Nous faisons en sorte, en France, de redresser notre pays, de lui donner de nouveaux atouts pour sa compétitivité, pour son industrie, pour sa capacité exportatrice, a déclaré le président français. Nous le faisons en bonne intelligence avec des entreprises. Nous faisons une équipe, l’équipe de France. Et dans cette équipe de France, vous avez pleinement votre place. Et je veux ici vous dire que nous devons toujours être fiers d’être Français parce que [...] nous devons avoir sans doute quelques qualités pour qu’on veuille ici parler comme en France, vivre comme en France et je l’espère avoir la démocratie comme en France. »

    Certes, l’argent n’a pas d’odeur sinon celle du pétrole, mais avant de quitter l’Azerbaïdjan, François Hollande devait rencontrer l’opposition et les défenseurs des droits de l’homme qui dénoncent un régime fondé sur l'autoritarisme, la corruption et les violations permanentes des libertés fondamentales.

    « Nous voulons demander au président français d’intervenir car, à son niveau politique, il a la possibilité d’appeler les autorités d’Azerbaïdjan à arrêter la répression, à libérer les personnes innocentes, explique Leyla Younous, directrice de l’Institut de paix et de démocratie, une organisation de défense des droits humains. J’imagine qu’on lui dira que notre pays possède un système judiciaire indépendant qui a pris une décision légitime en les condamnant. Mais nous, à l’Institut de paix et de démocratie, nous assurons un suivi de ces procès et en publions une analyse précise sur le site de l’agence Turan. Dans cette analyse, nous démontrons le caractère injuste et abusif du verdict. Nous dénonçons les falsifications et les manquements qui ont eu lieu lors de l’instruction... »

    Hollande dans le Caucase : de quoi irriter un peu plus la Russie ?

    La tournée caucasienne de François Hollande pourrait-elle attiser un peu plus les tensions au lendemain des référendums organisés par les séparatistes ukrainiens ? Absolument pas, répond le président français. Cette démarche n’est dirigée contre personne. François Hollande est suffisamment prudent pour éviter les faux pas. Et si l’Azerbaïdjan a fait le choix de l’Europe, l’Arménie, deuxième étape de son déplacement, elle, a fait le choix plus ou moins contraint de rester alliée à la Russie.

    Fidèle à sa ligne d’équilibre qu’il observe aussi bien en France qu’à l’étranger, François Hollande, à l’égard de Moscou et de la crise ukrainienne, est sur cette ligne de crête qui conjugue fermeté et dialogue. Cette tournée caucasienne n’est donc dirigée contre personne et pourtant, c’est bien la Russie qui est contournée lorsque l’Europe et la France cherchent à diversifier leurs approvisionnements en gaz et en pétrole. L’Azerbaïdjan à cet égard est un partenaire idéal pour cette Europe de l’énergie, cet Airbus de l’énergie, que François Hollande appelle de ses vœux depuis plusieurs mois. Le président français l’a d’ailleurs confié à deux semaines des élections européennes : ici, aussi, je fais campagne sur un enjeu européen.
     

     

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.