GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Chine accuse les Etats-Unis de cyber-espionnage «sans scrupule»

    media Le géant des télécoms chinois Huawei Technologies figure parmi les cibles des services américains de renseignements de la NSA, affirme le rapport publié par Pékin. Reuters/

    C'est la riposte de la Chine après l’inculpation, la semaine dernière, de cinq hauts gradés de l’armée chinoise par un tribunal américain. Pékin publie un rapport rédigé par l’« Académie chinoise du cyber-espace », qui accuse les Etats-Unis d’espionner « sans scrupule » des institutions, entreprises et téléphones chinois à grande échelle. « Une pratique qui viole d’une façon flagrante les droits de l’homme », estime le rapport.

    Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

    « Les opérations d’espionnage des Etats-Unis ont largement dépassé les limites raisonnables de la lutte antiterroriste », disent les auteurs du rapport qui estiment que ces agissements « montrent le visage le plus sombre des Américains ».

    Le ministère des Affaires étrangères serait la première victime du cyber-espionnage américain. « En tant que représentants du ministère, mes collègues et moi, nous ne nous sentons pas en sécurité, surtout quant aux courriels, affirme le diplomate Zhou Jingxing interrogé par la chaîne nationale CCTV. Accéder à nos comptes prend beaucoup de temps, et je pense que c’est parce que nos serveurs sont surveillés. »

    → A (RE) LIRE : La NSA capable d’enregistrer et de stocker les données de tout un pays

    Le gouvernement chinois a interdit à ses fonctionnaires d’utiliser le logiciel Windows 8 de l’Américain Microsoft, soucieux de protéger ses données sensibles. « Si des informations confidentielles sont volées par d’autres pays, cela compromettra notre sécurité nationale. Ils seraient capables de savoir ce que nous pensons, ce qui leur donnerait une position de force à la table des négociations. C’est un scénario que tout pays cherche à éviter », ajoute le diplomate chinois.

    Les cyber-agents américains seraient virtuellement présents partout en Chine. Depuis 2009, ils surveilleraient de près le géant des télécoms chinois, Huawei. 

    → A (RE) LIRE : Cinq militaires chinois inculpés pour espionnage aux Etats-Unis

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.