GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2019 de rugby au Japon: la France bat l'Argentine 23-21 dans un match capital pour la qualification
    Dernières infos
    • Plusieurs centaines de personnes se revendiquant des «gilets jaunes» sont rassemblées à Paris ce samedi matin
    • Chantier de Notre-Dame: «pas de pression» sur le calendrier des travaux (Franck Riester au «Parisien»)
    • Les Gardiens de la révolution préviennent que tout pays qui attaque l'Iran sera «le champ de bataille» (Hossein Salami)
    Asie-Pacifique

    Vol MH370: le Boeing toujours introuvable

    media Le navire «Ocean Shield» a quitté la zone de recherche, ce jeudi 29 mai 2014. REUTERS/U.S. Navy

    L’Agence australienne de sécurité des transports estime que la zone de recherche actuelle n’est pas celle où le Boeing de la Malaysia Airlines s’est abîmé en mer début mars. Rien n’a été retrouvé malgré des recherches sous-marines intensives. Les signaux sonores détectés ne provenaient apparemment pas des boîtes noires de l’appareil.

    Le navire Ocean Shield et son robot sous-marin ont quitté ce mercredi 28 mai la zone de recherche, bredouilles. Les signaux sonores qu’ils avaient détectés semblent avoir été produits par leurs propres systèmes électroniques, d’après les autorités australiennes et américaines. Début avril, ces signaux avaient suscité beaucoup d’espoir, mais le fait qu’aucune trace matérielle de l’avion n’ait été repérée après le ratissage de 850km2 de mer, laisse penser que les recherches avaient lieu au mauvais endroit.

    L’analyse des données satellitaires qui avait permis d’établir cette zone dans le sud de l’océan Indien au large de l’Australie est donc remise en cause. Mardi, sous la pression de proches des passagers, la Malaisie a d'ailleurs publié les données brutes de l'opérateur Inmarsat, pour que d'autres analyses puissent faites.

    Un mystère encore non élucidé

    Pas question donc d’abandonner les recherches. Dans un premier temps elles vont être élargies à une nouvelle zone de 60 000 km2, où plusieurs robots sous-marins entreront en action.

    Mais plusieurs années seront peut-être nécessaires pour élucider le mystère du MH370, disent les spécialistes. En 2009, il avait fallu deux ans pour retrouver un appareil d'Air France abîmé dans l'Atlantique, alors que l'on connaissait sa position à quelques dizaines de km près.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.