GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les Américains ferment leur base militaire au Kirghizistan

    media Un garde américain, à l'entrée de la base de transit de Manas, au Kirghizistan, qui ferme ses portes 12 ans après avoir été mise en place. AFP PHOTO / VYACHESLAV OSELEDKO

    Les Etats-Unis ont fermé ce mardi 3 juin la base aérienne de Manas, au Kirghizistan. Le gouvernement kirghiz a refusé de prolonger le bail de cette base ouverte après le 11-Septembre, qui servait de centre de transit pour les militaires engagés en Afghanistan et accueillait environ 1 500 soldats.

    Pour les Américains, Manas était un point d'ancrage très important en Asie centrale. La question de sa fermeture avait pourtant régulièrement été évoquée. Les autorités de Bichkek avaient instrumentalisé cette présence militaire des Etats-Unis à des fins budgétaires. En 2009, les Américains ont dû tripler le loyer pour maintenir leur position militaire.

    Les Kirghizes ont aussi joué sur la rivalité entre les Américains et les Russes dans la région. Ces derniers sont présents militairement sur la base de Kant. En 2012, Vladimir Poutine a signé un accord bilatéral avec le gouvernement kirghiz qui prévoit l’annulation progressive d’une dette de 350 millions d'euros en échange du maintien de leur présence militaire jusqu'en 2032 dans le pays.

    La Russie l'emporte donc aujourd’hui, et confirme de plus en plus sa présence dans le pays en investissant, notamment, dans de grands projets gaziers. Le Kirghizistan, ancien pays soviétique, cherche lui aussi à renouer des liens plus étroits avec Moscou. La base militaire américaine sera donc transférée dès juillet prochain en Roumanie, au bord de la Mer noire. Les Russes, quant à eux, restent au Kirghizistan.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.