GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Chine-Vietnam: escarmouches répétées en mer de Chine méridionale

    media Mer de Chine méridionale: garde-côtes chinois et vietnamiens se surveillent avec au fond la plate-forme pétrolière, le 14 mai 2014. REUTERS/Nguyen Minh

    Le conflit maritime est toujours très vif entre la Chine et le Vietnam. Dans un argumentaire publié dimanche 8 juin 2014, dans leur journal officiel, les autorités chinoises défendent le droit d’exploiter la plate-forme de forage pétrolière aux abords des îles Paracels, en mer de Chine : des eaux pourtant revendiquées par Hanoï.

    Selon les autorités chinoises, plus de soixante bateaux vietnamiens auraient tenté de briser le cordon autour de la plate-forme pétrolière, percutant des navires chinois à plus de 1 400 reprises. De son côté, le Vietnam publie une vidéo où l’on voit un navire chinois poursuivre, heurter et couler un bateau de pêche vietnamien. Sept chalutiers auraient été ainsi attaqués par les Chinois, selon Hanoï. Les tensions entre les deux pays ont, le mois dernier, provoqué des émeutes au Vietnam. Elles ont coûté la vie à quatre Chinois.

    Zone économique exclusive

    Ce bras de fer maritime n’est pas nouveau. Depuis 1974, la Chine contrôle les îles Xisha, où se trouve la plate-forme de forage, à deux cent cinquante kilomètres du Vietnam. Le site est protégé par des dizaines de navires, plusieurs bâtiments de guerres et des avions. Les Vietnamiens estiment que les Chinois se sont implantés dans leur zone économique exclusive, une zone dont la limite se situe à 200 milles nautiques des côtes, soit 370 kilomètres.

    Le Vietnam, mais aussi les Philippines, Brunei, la Malaisie et Taïwan revendiquent ainsi diverses zones de la mer de Chine méridionale.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.