GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Janvier
Jeudi 19 Janvier
Vendredi 20 Janvier
Samedi 21 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 23 Janvier
Mardi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le président mexicain va rencontrer Donald Trump à la Maison Blanche le 31 janvier
    • Donald Trump recevra la Première ministre britannique Theresa May vendredi (Maison Blanche)
    • Inde: au moins 13 morts dans le déraillement d'un train (officiel)
    • [Info RFI] Yahya Jammeh a embarqué dans l’avion d’Alpha Condé à l’aéroport de Banjul en Gambie
    • CAN 2017 : Egypte - Ouganda 1-0 (score final). L'Ouganda ne peut plus se qualifier pour les quarts-de-finale.
    • Etats-Unis: «Je suis avec vous à 1000%», dit Donald Trump au siège de la CIA
    Asie-Pacifique

    Les travailleurs cambodgiens quittent massivement la Thaïlande

    media Des migrants installés sur un camion qui s'apprête à passer la frontière thaïlandaise, le 15 juin 2014 REUTERS/Athit Perawongmetha

    Qu’ils fuient par leurs propres moyens ou qu’ils soient reconduits à la frontière par des militaires thaïlandais, ils sont en une semaine déjà plus de 120 000 travailleurs immigrés cambodgiens à avoir regagné leur pays. Un exode sans précédent qui s’effectue dans la précipitation suite à la déclaration faite par la junte, qui a pris le pouvoir à Bangkok le mois dernier, de faire la chasse à tous les sans-papiers présents sur son sol.

    Avec notre correspondante à Phnom Phen, Stéphanie Gee

    C’est le plus souvent sans argent que ces immigrés, pour la plupart illégaux, échouent à la frontière sous des tentes de fortune. Le gouvernement cambodgien a dépêché 300 camions pour assurer leur retour en province. Employés dans les usines ou encore dans l’agriculture en Thaïlande, gourmandes en main d’oeuvre bon marché, ces Cambodgiens sont attirés par des salaires plus compétitifs que dans leur pays.

    L’arrivée de cette masse de nouveaux chômeurs sur un marché qui peine à créer de l’emploi pose un problème de taille aux autorités cambodgiennes. Le ministère du Travail a annoncé la mise en place de formations professionnelles gratuites et promis de les aider dans leurs recherches d’emploi. Mais beaucoup de ces réfugiés disent ne pas vouloir accepter des salaires bien en deçà de ce qu’ils gagnent chez le voisin. Ils préfèrent attendre un retour à la normale, bien décidés à retourner en Thaïlande à la première occasion.

    Une question politique ?

    Pour l’heure, les Cambodgiens constituent le gros du bataillon des immigrés à s’enfuir alors que Laotiens et Birmans sont aussi très présents sur le sol thaïlandais. Une affaire qui serait politique, selon certains, qui rappellent que Phnom Penh est proche des chemises rouges, les opposants à la junte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.